Mondial – 2018 : sans forcer, l’Angleterre écarte la Suède et rejoint les demies

Dakarmidi – Face à des Suédois totalement inoffensifs, l’Angleterre n’a pas eu à forcer son talent pour se qualifier en demi-finale de la Coupe du monde 2018 (2-0). Les Three Lions rencontreront le vainqueur du duel entre la Russie et la Croatie.

« Le football est de retour à la maison », se plaisent à scander les supporters anglais depuis le début du Mondial 2018. Et cette fois, leurs chants à la gloire des Three Lions et de leur sélectioneur Gareth Southgate ont enfin porté leurs fruits. Pour la première fois depuis 1990, les Anglais seront bien au rendez-vous du dernier carré d’une Coupe du monde.

Une qualification décrochée dans la torpeur d’un stade de Samara où, à l’exception donc de ces poignées d’ultras anglais, le public n’a pas franchement aidé au spectacle. Et le jeu ? Pire encore, puisque l’Angleterre a logiquement puni une Suède indigente (2-0), incapable de se montrer vraiement dangereuse et surtout de prendre le jeu à son compte, même menée au score.

Sereine malgré certaines maldresses devant le but, l’Angleterre a donc parfaitement manœuvré, en ouvrant le score après une première demi-heure soporifique. Sur un corner frappé par Young, Maguire a surgi pour fusiller Olsen d’une tête rageuse (1-0, 30e) et donner un ebryon de relief à cette première période.

La Suède n’a rien montré

Au retour des vestiaires, les Suédois ont enfin commencé à montrer le bout de leur nez, notamment par Berg. L’attaquant d’Al-Ain a failli permettre à la Suède de recoller contre le cours du jeu, mais Pickford, très inspiré ce samedi, a sorti sa tentative de la tête d’une belle parade (47e).

À l’inverse de Pickford, Olsen n’a pas été décisif. Il pourra même se poser quelques questions en revoyant les images du second but qu’il a encaissé, cette fois sur une tête de Dele Alli (2-0, 59e). Un retard de deux buts que la Suède n’a jamais réussi à refaire, malgré toute la bonne volonté d’un Berg passeur pour Claesson (62e) puis tireur dans la foulée (71e), mais qui s’est de nouveau heurté au portier anglais.

Solides et opportunistes, les Three Lions retrouvent donc le gotha du football mondial 28 ans après. Une demie face au vainqueur du dernier quart entre la Russie et la Croatie qui pourrait leur ouvri grand les portes d’une deuxième finale, après celle remportée en 1966, il y a désormais plus d’un demi-siècle.