RD Congo: vers une présidentielle très difficile

Dakarmidi – Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en République démocratique du Congo, Corneille Nangaa, a annoncé mardi à l’Afp que sans utilisation de machines à voter contestées, il ne serait pas possible d’organiser dans les délais comme prévu la présidentielle censée élire le successeur du président Joseph Kabila le 23 décembre.

Joint au téléphone depuis New-York où il séjourne et interrogé sur la position des États-Unis qui se sont opposés, la veille, à l’utilisation d’un système électronique de vote en Rdc, M. Nangaa a déclaré « sans machine à voter, il n’y aura pas d’élections le 23 décembre 2018 ».

Il a estimé que s’il faut recourir aux bulletins papiers, comme le souhaitent les États Unis, les élections devraient être organisées en juillet 2019. « Les élections en République Démocratique de Congo(Rdc) ne sont pas une affaire des États-Unis ou du Conseil de sécurité. La Ceni entend faire respecter son indépendance » vis-à-vis de ses partenaires nationaux et étrangers, a-t-il insisté.

source: le soleil

La rédaction