Macky Sall à l’opposition sur la gestion du pétrole : « Ils peuvent aller au pôle nord porter plainte ou à la planète mars… »

Dakarmidi – Le Président la République du Sénégal, Macky Sall présidant hier dimanche, la cérémonie d’adhésion de nouveaux cadres à l’Alliance pour la République (Apr), a haussé le ton pour dénoncer des sorties jugées « mensongères » de leaders de l’opposition sur la gestion du pétrole. « Nous sommes en train de payer une dette de 105 milliards pour un festival de danse ».
« Au moment où nous prenions le pouvoir, la politique en vigueur, c’était la stratégie nationale  de développement économique et sociale et le programme économique et social dont la finalité était de lutter contre la pauvreté. Si on s’endette pour aller danser, faire un festival et chacun rentre chez soi. C’est cela qui fait la différence. C’est dans les livres de la comptabilité publique. Nous sommes en train de payer », confie Macky Sall faisant allusion aux priorités économique et à l’organisation du fesman par Abdoulaye Wade.

Pour ce qui est du pétrole le Président de la République se veut clair, « ce qui se passe, c’est qu’on veut voiler la réalité par un débat qu’il ne qualifierai pas ». Il dira « c’est un débat fait d’intoxication, de diffusion de fausses nouvelles, de provocations pour que nous nous devions de notre trajectoire. Et tout y passe de dilapidations de ressources pétrolières entre autres. De quelle ressource pétrolière on parle ? C’est un domaine spécialisé et tout ceux qui en parlent le plus n’en savent rien du tout ».

Allant plus loin avec la supposée plainte de l’opposition, le chef l’exécutif minimise « J’ai entendu parler de plainte. Ils peuvent aller au pôle nord porter plainte ou à la planète mars. Mais, il faut que le débat soit sérieux et tienne la route. Et, quand on dit que le Sénégal a perdu des milliards parce que l’on ne nous a pas payé dans des transactions, c’est parce que l’on ignore comment fonctionne l’exploitation pétrolière. On ignore ce que dit la loi ».

Sur les supposées pertes avec l’exploitation pétrolière Macky Sall recadre les camarades d’Abdoulaye Wade « ce n’est que lorsqu’on commence à produire, dès la première goutte qu’on commence à payer tout. Venir dire aux sénégalais qu’on a perdu combien de centaines de milliards, c’est manquer de respect aux gens ».

La Rédaction