Affaire Cheikh Amar – Dakaractu : le dossier atterrit sur la table du President de la République, Haj Mansur Mbaye en médiateur

Les choses s’enveniment dans le différend qui met en scelle une presse rigoureuse d’investigation et un milliardaire qui a fait fortune dans les marchés publics. Cette semaine a été marquée par un rude bras de fer entre Cheikh Amar et le site d’informations générales Dakaractu. Ce dernier relatait dans une de ses publications , des dossiers sensibles, où il était question de rétro-commissions de 12 milliards, de la société MDL versées à TSE. Et ces révélations si fracassantes ont déclenché la surexcitation des proches du milliardaire, patron de Holding Amar. Et depuis lors, la situation s’est enflée, devenant selon certains, incontrôlable. Ce qui a d’ailleurs poussé le grand communicateur traditionnel, Haj Mansur Mbaye, selon les radars de Dakarmidi, à enfiler ses babouches pour tenter de calmer les esprits et les ardeurs.

Hélas ses bons offices n’auront rien changé à la situation sinon, qui a empiré. Le relais a été donc mal transmis au virage, puisque le dossier a finalement atterri sur la table du Chef de l’Etat, et ce dernier, semble être confronté à un réel dilemme. Cheikh Amar est son jeune frère, lui même qui le dit lors du décès de Serigne Saliou Amar et Dakaractu fait partie des maisons de presse (toutes confondues) les plus crédibles du pays. Le constat est de l’ambassadeur de France au Sénégal, à l’occasion d’une visite qu’il avait accordée au Dg de ce site, il y a quelques mois.

Difficile alors pour le grand Chef de trancher, mais seulement, à en juger la gravité des injures et menaces proférées, qui sonnent comme un défi, voire une atteinte à la capacité de l’Etat à mettre en sécurité ses citoyens, il urge pour les autorités d’agir avec fermeté pour éviter que de pareilles situations ne se reproduisent ou ne dégénèrent.

La rédaction