Facebook pourrait être sanctionné par l’Angleterre pour sa gestion des données privées

Dakarmidi –

L’ICO réclame environ 595000 euros au réseau social pour sa mauvaise gestion des données personnelles.

Les données personnelles des utilisateurs de Facebook sont souvent au centre de la polémique. Il faut dire que le réseau social a été plongé dans un scandale de taille avec l’affaire Cambridge Analytica ayant permis, par le pillage d’informations privées, d’influencer les élections américaines et le Brexit. Autant dire que les politiques voient d’un mauvais œil le réseau social qui tente de changer les choses à travers divers mesures – notamment contre les fausses informations. Du côté de l’ICO, régulateur britannique de la protection des données, on réfléchit fortement à une amende contre Facebook.

Facebook pourrait se voir sanctionné d’une amende

C’est après le scandale Cambridge Analytica que l’ICO a décidé de se pencher sur le cas du réseau social et sanctionner ce dernier. L’amende pourrait se chiffrer à 595000 euros – pas grand chose pour Facebook. L’amende semble plus symbolique qu’autre chose face à une plate-forme qui aura influencé le vote du Brexit à cause du vol des données personnelles de ses utilisateurs via Cambridge Analytica. Elizabeth Denham, responsable de l’ICO, s’est exprimée à propos de la sanction.

Les amendes et les poursuites punissent les mauvais acteurs, mais mon véritable objectif est d’apporter des changements et de rétablir la confiance dans notre système démocratique […] Les nouvelles technologies qui utilisent l’analyse des données pour microcibler les gens donnent aux campagnes (politiques) la possibilité d’entrer en contact avec les électeurs. Mais cela ne peut se faire au détriment de la transparence, de l’équité et du respect de la loi.

Le réseau social aura bien sûr la possibilité de contester cette décision mise en place par l’ICO. Facebook pourrait également prendre la décision de payer cette amende au final peu élevée pour une telle plateforme qui génère des millions quotidiennement grâce aux revenus publicitaires. Le réseau social confirme en tout cas de son côté examiner la décision rendue par l’ICO…