Du sens de notre engagement politique (Par Cissé Kane Ndao)

Dakarmidi –  Définition de la politique : lutte d’intérêts déguisés en débat de grands principes. Conduite d’affaires publiques pour un avantage privé », disait fort à propos le penseur Ambroise Bierce ! Il nous faut nous engager en politique, si nous voulons construire par nous-mêmes la société que nous pensons juste pour nous.
La plupart de nos hommes politiques sont malhonnêtes ; Je partage entièrement cette réflexion à leur propos : « Un homme politique malhonnête est comme le cerf-volant : il est gonflé de vent, il se pare de belles couleurs pour séduire, et lorsqu’il vole il est en général manipulé par quelqu’un qui tire les ficelles ». Les autres ne valent guère mieux, ce sont des ignares, et des flagorneurs mythomanes experts en trafic d’influence !

Engageons-nous, pour lutter contre l’usurpation du pouvoir par des incompétents et des corrompus : « Un pouvoir corrupteur perd et flétrit ceux qu’il place au-dessus des autres, c’est la corde qui élève les pendus », avertissait John Petit-Senn. Plus haute sera l’élévation en effet, plus dure sera leur chute. Hâtons-la ! Il urge de protéger notre nation des démagogues et autres pilleurs de deniers publics, surtout que « la politique est en train de devenir le dernier refuge des aventuriers  » chez nous.

Chacun d’entre eux veut blanchir sa fortune sous le harnais de la politique en effet, en se rachetant une réputation immaculée de serviteur du peuple !
Mais ce sera peine perdue car, comme l’affirmait le grand Napoléon, « L’honneur est semblable à un beau fruit, une fois entamé, il ne se conserve plus. »
Engageons-nous, car nous sommes redevables envers les générations futures, auxquelles nous avons le devoir de rendre un pays meilleur que celui que nous avons reçu de nos aînés.
« L’un des préjudices d’avoir refusé de prendre part à la vie politique est que vous finissez par être gouverné par vos subordonnés », a dit Platon !