Du Soudan à la Mauritanie, les musulmans d’Afrique se préparent au ramadan

Dakarmidi – Que ce soit dans un contexte politique compliqué ou en honorant de vieilles traditions, les musulmans de différents pays d’Afrique entrent en pleine période de ramadan. Petit tour d’horizon sur le continent avec des reportages au Soudan, en RCA, au Burkina et en Mauritanie.

Le conseil militaire et la Coalition pour la liberté et le changement n’ont toujours pas trouvé d’accord politique. Dans la rue, la mobilisation de la société civile se poursuit. Le sit-in, installé en face du quartier général de l’armée à Khartoum, ne désemplit pas. Et l’approche du ramadan n’entame pas la détermination des manifestants, qui ont commencé à se préparer depuis des semaines.
Depuis plusieurs mois on prépare des « Haquiba Ramadania », des paquets avec des lentilles, de l’huile, des dates… pour les pauvres. Passer un ramadan sans un gouvernement autoritaire et des problèmes politiques, c’est ce qui va rendre le ramadan cette année si spécial.
♦ Centrafrique : l’espoir d’un ramadan plus serein qu’en 2018
A Bangui, dans le quartier du PK5 notamment, l’arrivée du ramadan revêt une cette année une symbolique particulière. L’année dernière cette fête religieuse avait été ternie par les tensions résultant notamment de l’opération Sukula, menée quelques semaines avant par la Minusca et les forces centrafricaines pour arrêter le chef d’un groupe d’autodéfense, le général Force.
L’année passée, après l’opération Sukula on avait vraiment peur. On avait fait le ramadan mais pas comme d’habitude. Mais cette année l’activité a repris. L’année dernière on avait peur. On ne s’est pas rassemblés. On n’avait même pas pu vraiment manger correctement. A l’époque les magasins étaient fermés, ils n’osaient pas ouvrir le soir et les produits manquaient, ils étaient trop chers.

♦ Mauritanie : un ramadan la tête rasée
En Mauritanie, les hommes avaient autrefois pour coutume de se raser totalement de la tête avant le début du ramadan. Une tradition qui se perd. Mais dans certains quartiers, elle perdure toujours, surtout chez les jeunes.

Tous les musulmans le font pendant le ramadan. Le prophète des anciens temps le faisaient pendant le ramadan. C’est la meilleure coiffure de l’année!

♦ Burkina Faso : la fête avant le jeûne
A quelques heures du début du mois de ramadan, certains jeunes burkinabè ont décidé une dernière sortie entre amis pour faire la fête avant l’abstinence. Et leurs compatriotes non musulmans promettent pour leur part de leur apporter un soutien moral.
Rfi