Donald trump va mieux

« Il a passé une première nuit reposante chez lui et, aujourd’hui, il ne présente aucun symptôme », a déclaré le Dr. Sean Conley dans un communiqué. « Il continue globalement à aller très bien », a-t-il ajouté.
 
Parallèlement, le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, et plusieurs autres hauts responsables militaires se sont mis en quarantaine mardi après que le numéro deux du corps des Garde-côtes, l’amiral Charles Ray, a été testé positif au Covid-19.
 
Tous ceux qui ont pu être en contact avec l’amiral Ray “se sont mis en quarantaine et ont été testés ce matin”, a indiqué le porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman. “Aucun de ses contacts au sein du Pentagone n’a montré de symptôme et nous n’avons aucun test positif à annoncer à ce stade”, a-t-il conclu. 
 
Fidèle à la ligne qu’il adopte depuis des mois, Donald Trump a minimisé mardi la menace du Covid-19, tentant, face à des sondages alarmants, d’accréditer l’idée qu’il serait immunisé contre le virus, mais aussi contre la défaite. “JE ME SENS BIEN!”, a tweeté le président américain, se disant impatient de débattre une nouvelle fois, le 15 octobre, avec son adversaire démocrate Joe Biden.
 
À moins d’un mois du scrutin, Donald Trump joue, tweets et vidéos à l’appui, la carte du dirigeant sans peur ayant dompté le virus et appelant ses compatriotes à ne pas laisser le Covid-19 les “dominer”. Au-delà de l’avalanche de critiques que ce discours suscite au sein du corps médical, il pourrait être difficilement audible dans un pays qui vient de franchir la barre des 210.000 morts. 
 
Le Covid-19 sera, en 2020, la troisième cause de décès aux États-Unis.