Deuxième pays le plus endeuillé après les États-Unis, le Brésil dépasse la barre des 180.000 morts

MANAUS, BRAZIL - MAY 19: Relatives of a deceased person wearing protective masks mourn during a mass burial of coronavirus (COVID-19) pandemic victims at the Parque Taruma cemetery on May 19, 2020 in Manaus, Brazil. Brazil has over 260,000 confirmed cases and more than 17,000 deaths caused by coronavirus (COVID-19) pandemic. (Photo by Andre Coelho/Getty Images)
Dakarmidi  – Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, qui fait état de 646 décès lors des dernières 24 heures. Deuxième pays le plus endeuillé après les États-Unis, le Brésil, qui subit de plein fouet la deuxième vague de contaminations, compte au total 180.411 décès et 6,83 millions de cas confirmés.
Après un plateau interminable à plus de 1000 morts de juin à août, les courbes ont commencé à s’affaisser, avec moins de 400 décès quotidiens en moyenne à la mi-novembre, avant de repartir à la hausse ces dernières semaines. Dans sept des 27 capitales d’Etats brésiliens, l’occupation des lits de soins intensifs est supérieure à 90%. Jeudi, le président d’extrême droite a ignoré cette deuxième vague en affirmant que le Brésil était «en toute fin de pandémie».
Mais les spécialistes craignent que le rythme des contaminations s’accélère encore plus avec les réunions familiales des fêtes de fin d’année, dans ce pays de 212 millions d’habitants qui s’apprête à entrer dans l’été austral avec des plages déjà bondées le week-end.