Coronavirus : Donald Trump de retour à la maison blanche

WASHINGTON, DC - September 24: President Trump, en route to Charlotte, NC, departs the White House, and buttons his jacket as he approaches assembled reporters in Washington, DC on September 24. (Photo by Bill O'Leary/The Washington Post via Getty Images)

Dakarmidi  – Donald Trump a quitté l’hôpital Walter Reed ce lundi 5 octobre pour regagner la Maison Blanche, où les cas de contaminations au Covid-19 se sont multipliés.

Donald Trump l’avait annoncé lui-même sur Twitter : il quittera l’hôpital de Walter-Reed à « 6:30 PM » (22h30 TU). A l’heure dite, le président américain a franchi les portes dorées de l’établissement situé dans la banlieue de Washington où il était soigné depuis jeudi après avoir été testé positif au Covid. Masque sur le visage, cravate rayée, il a descendu quelques marches et a levé le pouce avant de monter dans un véhicule noir puis dans un hélicoptère. Direction : la Maison Blanche. A son arrivée, Donald Trump a enlevé son masque et levé le pouce.

Après quatre jours d’une communication chaotique sur son état de santé, ce lundi, Donald Trump l’affirme : il se sent « vraiment bien ! ». Plus encore qu’il y a 20 ans, triomphe-t-il.« N’ayez pas peur du Covid. Ne le laissez pas dominer votre vie », a ajouté dans son tweet le locataire de la Maison Blanche.

Le docteur Sean Conley, qui s’est exprimé après l’annonce de Donald Trump, se fait plus prudent. « Même s’il n’est peut-être pas encore complètement tiré d’affaire, l’équipe et moi-même sommes d’accord sur le fait que tous nos examens et surtout son état de santé clinique permettent un retour en toute sécurité chez lui », a déclaré le médecin de la présidence. Selon Sean Conley, Donald Trump « bénéficiera de soins médicaux de classe mondiale, 24 heures sur 24 ». Parmi ces soins, certains relèvent de l’expérimentation, prévient-il.

Les cas se multiplient à la Maison Blanche

Le chef d’État de 74 ans devrait donc suivre son traitement à la Maison Blanche. La résidence officielle du président ne semble pourtant pas être l’endroit le plus adapté en ce moment. Outre le couple Donald et Melania Trump, plusieurs proches du président sont également atteints, dont sa propre porte-parole, Kayleigh McEnany, qui a annoncé lundi 5 octobre être positive au Covid-19 à son tour. Elle est le 28e cas d’une liste de plus en plus longue.

La Maison Blanche est devenue un véritable foyer d’infections, rapporte notre correspondante à Washington, Anne Corpet. Pourtant, cela n’a pour l’instant entraîné aucune mesure draconienne. Kayleigh McEnany ne s’est pas mise en quarantaine après avoir côtoyé plusieurs personnes infectées. Dimanche, elle s’est adressée à la presse sans porter de masque, ce qui est contraire aux mesures préconisées par l’administration américaine elle-même.

Donald Trump veut se présenter en grand vainqueur face au Covid-19

A moins d’un mois de l’élection présidentielle, Donald Trump entend faire de cet épisode un argument de campagne. Critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, le chef d’État est très soucieux de montrer qu’il a terrassé le virus sans difficulté. Il a tweeté avec frénésie lundi matin, en lettres majuscules, comme pour indiquer qu’il est en pleine forme. Son nouveau tweet informant de sa sortie allait dans le même sens.

Les partisans du candidat républicain à sa réélection le 3 novembre estiment qu’il sortira plus fort de cette épreuve. La porte-parole de sa campagne affirme d’ailleurs que, puisque le président a eu le Covid-19, il est mieux placé que le candidat démocrate Joe Biden pour lutter contre la pandémie. Mais la communication autour de son état de santé reste sujette à caution. Donald Trump reçoit notamment un traitement à base de stéroïdes, normalement réservé aux cas sérieux.

RFI