Aux USA, le chef du gouvernement libyen plaide pour la levée de l’embargo sur les armes

Dakarmidi – Fayez al- Sarraj, le chef du gouvernement d’union nationale libyenne a plaidé pour la levée de l’embargo sur les armes qui contraint la Libye depuis 2011. Ce vendredi 1er décembre il a été reçu par le secrétaire américain à la défense, le secrétaire d’Etat et le Président Trump lui-même. Le chef du gouvernement libyen a profité de cette occasion pour demander la levée imminente sur les armes pour permettre aux autorités libyennes d’atteindre leurs objectifs sécuritaires :

« Nous espérons que l’embargo sur les armes sera partiellement levé au moins pour certaines branches militaires afin que la garde présidentielle et les garde-côtes puissent accomplir leurs missions. »

Le chef du gouvernement peine à contrôler la capitale libyenne en proie aux multiples milices. En plus tous les yeux sont braqués sur la Libye depuis le scandale de vente des clandestins transformés en esclaves sur les côtes de la Libye.

Seulement malgré cette situation difficile, les autorités américaines restent très retissantes à cette idée tout comme les occidentaux qui soutiennent le gouvernement libyen. Donald Trump se serait entretenu sur la question avec Fayez mais aucune information n’a fuité sur ce sujet.

Quant aux russes, ils restent sur cette lancée d’appeler à l’unification et au désarment des milices et le responsable russe du dossier libyen se veut clair :

« C’est plus logique, dans l’intérêt actuel des choses, une levée d’embargo risque d’intensifier la lutte et d’encourager la course à l’armement entre groupes et armée. Persiste-il.

La Rédaction