La reprise dépend des protocoles sanitaires

La rentrée scolaire, initialement prévue hier, a été reportée sine die parce qu’il a été découvert des cas asymptomatiques parmi les enseignants à Ziguinchor.
Selon L’As, à présent, d’après le ministère de l’Education nationale, la balle est dans le camp du Comité national de gestion de la pandémie qui doit édicter le protocole de reprise s’il pense que cela s’impose.
Car, en définitive, croit savoir le journal dans sa parution de ce jeudi, c’est à lui seulement qu’incombe la décision.