Série de drames, colère des magistrats et politique au menu des quotidiens sénégalais

Dakarmidi – La saison des drames avec plusieurs meurtres, la colère des magistrats qui se poursuit contre la réforme annoncée de la Cour suprême, et la politique sont mis en exergue par les quotidiens sénégalais parus lundi. «La saison des drames se poursuit…Un gendarme tué à Tamba (Est), une pendaison à Guédiawaye (banlieue dakaroise)», titre La Tribune qui précise que le gendarme est victime d’un accident.

Quoi qu’il en soit, Rewmi estime que la série macabre se poursuit et qu’ «un jeune sénégalais (est) tué à Bignona (Sud) par un Gambien», pendant qu’un Guinéen a été trouvé mort sur la Vdn, à Dakar. Revenant sur la réforme de la Cour suprême, Direct-Info note que «les magistrats déchirent le texte». «Remous au sein de la Justice-La colère des magistrats», titre EnQuête, soulignant que les robes noires exigent le retrait des textes de loi jugés discriminatoires.

Sur la retraite des magistrats à 65 ans, Le Quotidien constate que «l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) vote le statu quo». «Réforme controversée de la Cour suprême-Les magistrats menacent de paralyser les Cours et Tribunaux». En politique, Sud Quotidien s’intéresse à la date des élections législatives de 2017 et donne la parole à «Déthié Fall (de Rewmi qui) dénonce le flou».

L’Observateur anticipe sur la rencontre entre le Chef de l’Etat et l’opposition demain et fait état d’une «veillée d’armes». «Les derniers réglages effectués aujourd’hui entre le cabinet présidentiel et Mankoo Wattu Sénégal. L’opposition affine son Mémorandum. Le Palais fait dans l’anticipation», écrit le journal. Le Budget 2017 du Sénégal occupe la Une de L’As qui informe que «l’Assemblée nationale valide les 3360 milliards». «Loi de finances 2017-Le budget arrêté à 3.360 milliards de F CFA», renchérit Le Soleil qui, à sa Une, écrit : «Francophonie, un potentiel économique à exploiter».

Apa