Petro-Tim : « L’Etat veut compliquer le dossier », selon Birahim Seck

Dakarmidi- Le coordonnateur du Forum civil, Biram Seck, a été auditionné ce jeudi 5 novembre, par le doyen des juges, Samba Sall, dans l’affaire Petro-Tim. Un face à face qui aura duré un peu moins d’une (1) heure. Mais à sa sortie, il a demandé aux autorités d’aller jusqu’au bout

Maîtrise du dossier

« Je suis arrivé à 9h30, l’heure de la convocation. Je suis ressorti 55 minutes après en faisant application de cet adage qui dit que « tout ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément », a d’emblée déclaré le coordonnateur du Forum civil après son face à face avec le doyen des juges.

Le dilatoire de l’Etat relevé

Selon Birahim Seck, le dossier n’est pas compliqué, d’autant plus qu’il y a une réglementation et des faits. « La rencontre avec le doyen des juges a été intéressante. Nous avons échangé sur le dossier, il a posé des questions et j’ai répondu. C’est l’Etat qui veut rendre assez compliqué le dossier. Mais il n’est pas compliqué ».

Les acteurs pouvant éclairer les lanternes

« Dans ce dossier, il y a certains aspects qui doivent être traités par des plateformes où l’on doit réunir impérativement des financiers, des fiscalistes, des juristes et d’autres acteurs », avait fait remarquer ce militant de la société civile, au cours de son audition à la Division des investigations criminelles (Dic). Dans le cadre de l’appel à témoins lancé par le procureur de la République.

Laisser un commentaire