Affaire Ahmed Khalifa : pour Ibrahima Sene, « Sonko devrait, pour sa propre sécurité, lui servir une citation interpellative et saisir le Procureur… »

Dakarmidi – Le débat soulevé par la déclaration de Ahmed Khalifa Niass sur une appartenance de Ousmane Sonko à Daesh, continue de susciter des réactions. Ibrahima Sene membre de la mouvance présidentielle s’est aussi exprimé sur la question. Pour le membre du parti de l’indépendance et du travail (PIT); « il ne s’agit pas seulement des « convictions religieuses » de Sonko qui est présenté comme « Salafiste », mais aussi, et surtout, de « son appartenance supposée » à la mouvance ALQaida ! »

« Il existe bien de « Salafistes » non membres de cette mouvance, et d’autres qui s’en revendiquent. Donc les accusations d’Ahmed Khalifa Niasse contre Ousmane Sonko, ne relèvent seulement pas d’un débat « autour de ses convictions religieuses ».  Ainsi, vouloir le réduire à ce niveau, serait une forme de minimisation de la gravité de l’accusation portée sur Sonko.
Dans cette situation, Sonko devrait, pour sa propre sécurité, lui servir une citation interpellative sur ces propos, et si nécessaire, saisir le Procureur sur cette affaire », a lancé Ibrahima Sene.

De même, il signale que « les accusations d’Ahmed Khalifa Niasse ne peuvent aucunement être considérées comme de simples « dérapages de langage » en pré campagne électorale, tant leur gravité saute aux yeux ! »