la France a exprimé sa « préoccupation » sur la situation politique en Guinée

Dakarmidi  – Dans un communiqué rendu public ce mercredi, 2 septembre 2020, cité par l’AFP, la France a exprimé sa « préoccupation » sur la situation politique en Guinée, où le président Alpha Condé annonce son intention de briguer un troisième mandat. Paris appelle les acteurs politiques du pays à la « plus grande retenue », alors que l’opposition appelle à se mobiliser.

« La France rappelle sa préoccupation, déjà exprimée lors des scrutins référendaire et législatif, sur le caractère non consensuel du fichier électoral », a indiqué dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères. « Notre préoccupation demeure s’agissant du prochain scrutin. La France appelle l’ensemble des acteurs guinéens, quels qu’ils soient, à la responsabilité, au dialogue et à la plus grande retenue ».

La candidature d’Alpha Condé pour un troisième mandat laisse augurer de nouvelles manifestations à haut risque dans ce pays d’Afrique de l’Ouest coutumier des répressions brutales.

L’opposition (qui se réunit cet après-midi à Conakry) a déjà annoncé la reprise prochaine de la mobilisation, après des mois de contestation contre le refus d’alternance à la tête du pays par un changement de constitution. La répression de ces manifestations a fait des dizaines de morts.

Aujourd’hui, la France rappelle qu’elle avait déjà « condamné les violences qui avaient émaillé ce processus électoral et entraîné plusieurs morts. Mais, elle dit soutenir les initiatives des organisations régionales, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) et l’Union africaine, ainsi que les Nations unies, même si tout le monde sait que ces organisations sont influencés par les dirigeants qui se maintiennent et qui s’entre aident mutuellement. C’est le cas entre Alassane Ouattara et Alpha Condé.

A suivre !