Urgent – Contribution : LETTRE OUVERTE À MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL

Dakarmidi- Monsieur le Président, papa macky,
Je vous écris aujourd’hui, en temps que goréen, citoyen du monde, conseiller municipal à la commune de Gorée et à la ville de Dakar. Gorée centre du monde, patrimoine mondial de l’Unesco, miroir du Sénégal réceptacle de l’histoire de l’humanité n’est plus à présenter.
De par sa tranquillité, et de sa situation stratégique un de vos prédécesseurs, son excellence Léopold Sédar Senghor en l’occurrence, avait construit une résidence secondaire qui existe toujours. Ainsi que les colons avaient construis le palais du gouverneur au temps de L’AOF. Nous vous invitons, monsieur le Président de venir passer un week-end à Gorée ou bien de tenir un conseil des ministres décentralisé afin de constater l’état actuel de l’île-mémoire comme vient de le faire le Général Kara, durant sa retraite de 2 semaines à Gorée.
Monsieur le Président, soyez rassuré, je ne vous écris pas pour me plaindre de mon sort personnel, mais celui des goréens. Cette situation, qui est celle de beaucoup de personnes dans mon île-mémoire, vous la connaissez déjà. Du moins je l’espère. Je vous écris cette lettre pour vous demander de sauver ce bijou précieux qui attire le monde entier pour la réconciliation des peuples. Des réponses aux inquiétudes que nous avons tous besoin, quant à l’avenir de notre cher île, notre avenir.
Je vous écris parce que, comme les trois quarts des goréens aujourd’hui vivent dans une situation inconfortable, nous méritons votre soutien car Gorée sans sa population n’est plus Gorée. Nous sollicitons de votre part une discrimination positive en vue de la réfection des maisons historiques, un moyen de fixer ainsi la population goréenne résident et le repeuplement de Gorée par son 5ème quartier dont les goréens de la diaspora.
Il fut un temps, Gorée avait 6000 habitants. Aujourd’hui, nous sommes à moins de 1500 habitants. Aidez-nous à arrêter cette hémorragie, l’exode des goréens vers le continent. Les goréens vous ont tout donné lors des dernières élections présidentielles et législatives. Les meilleurs résultats de Dakar viennent de gorée, vous-même l’aviez prononcé publiquement. Donc Gorée mérite un déll’oo-njukkël (reconnaissance).
En étant la plus petite commune du Sénégal, nous n’avons pas assez de ressources pour exécuter convenablement notre budget, aidez-nous à intégrer la taxe municipale dans les tickets de la chaloupe. Monsieur le Président, dotez-nous s’il vous plait, de nouvelles chaloupes de dernière génération pour éviter un deuxième naufrage comme celui du « Djola » encore tout frais dans nos esprits. Gorée ne mérite pas l’état actuel des chaloupes. Aidez-nous à intégrer la commune de Gorée dans la gestion de la Lmdg car Gorée est sa raison d’être. Enfin de diminuer le taux de chômage des jeunes de Gorée. Cher monsieur le Président, l’île est menacée par l’avancée de la mer, le littoral se dégrade de jour en jour, le mur de l’école « Mariama Bâ » n’existe plus, les élèves ne sont plus en sécurité, nous vous sollicitons de réagir rapidement pour sécuriser l’île ainsi l’un des grenier de savoir du Sénégal nous voulons un promenade ceinture touriste qui protégera le littoral valorisera la visite touristique à Gorée Monsieur le président je vous signale l’insécurité totale des goréens et des visiteurs. Nous recevons entre 400 milles à 500 milles visiteurs par an, et Gorée manque de médecin résident.
De par son enclavement et la difficulté de déplacement des personnes âgées, nous vous prions de nous affecter un médecin qui résidera à Gorée et un bateau ambulance médicalisée pour qu’enfin les goréens puissent dormir tranquillement.
Monsieur le président, je ne saurais terminer mes propos sans vous témoigné les efforts que vous avez fait à l’endroit de Gorée. Merci de nous avoir intégrés dans le pacasen, de nous avoir changé le câble électrique sous marin qui datait de l’époque coloniale, d’avoir sécurisé notre mosquée et réfectionné l’église.
Je signe cette lettre dans l’espoir que vous prendrez le temps de la lire attentivement, et d’y apporter les solutions espérées. Ainsi, j’invite tous les goréens résident et de la diaspora, tous ceux qui s’y reconnaissent en lisant ces lignes, de signer également la Lettre Ouverte au Président de la République son excellence papa Macky Sall.
Dans l’attente d’une suite favorable votre demande, et, souhaitant recevoir toute votre considération, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de mon espérance la plus sincère. Merci.

Djibril Kara Seck citoyen du monde, humanocrate, conseiller municipal à la commune de Gorée et à la ville de Dakar