Une entreprise de construction chinoise profane le cimetière catholique de Tivaoune

La découverte a été faite lors d’une opération de nettoyage pour les préparatifs de la fête de Toussaint prévue le 1er novembre.
 
Selon Le Quotidien qui donne l’information, une tombe a été profanée et des pans du mur complètement saccagés par une entreprise de construction chinoise qui est en train d’édifier sur le site un centre d’état-civil informatique moderne.
 
Des faits qui ont suscité le courroux des fidèles catholiques, qui étaient prêts à en découdre avec les assaillants.
 
L’évêque de Thiès, Monseigneur André Guèye, s’est rendu sur les lieux et a calmé les ardeurs, souligne le confrère qui rappelle que ce cimetière vieux de plusieurs décennies, est l’un des plus anciens sanctuaires religieux de l’Afrique de l’Ouest.