Santé Mentale : le Sénégal perd son expert.

Dakarmidi- Au Sénégal, s’il y a quelqu’un qui a porté haut le flambeau des malades mentaux, c’est Ansoumana DIONE. C’est en l’an 2000, au moment où personne ne s’occuper du sort de cette frange vulnérable de notre population, alors qu’il n’avait que juste trente ans, qu’il créa l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM). Avec son engagement et sa détermination, il est très vite connu et aimé par la population, grâce à ses nombreuses sorties médiatiques, à travers la presse nationale et internationale. D’ailleurs, son nom est devenu synonyme de malades mentaux, tellement qu’il s’est sacrifié pour l’Etat du Sénégal qui, malheureusement, refuse jusqu’ici de lui être reconnaissant. C’est pourquoi, après vingt ans de rudes combats solitaires, portant beaucoup de fruits dont le centre de Kaolack, auxquels les bénéficiaires n’auront peut-être jamais accès, Ansoumana DIONE quitte définitivement la Santé Mentale, après ce dernier Conseil des ministres du Gouvernement du Président Macky SALL. Après Cheikh Anta DIOP, qui pouvait imaginer que le Sénégal allait combattre, en ce vingt et unième siècle, un digne fils, Ansoumana DIONE, connu pour son patriotisme ? Et, c’est l’œuvre d’un seul homme : Macky SALL.

 

Rufisque, le 28 mars 2019,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)