Ousmane Sonko « Sous Macky, on maquille beaucoup de choses »

Dakarmidi – Ousmane Sonko, député et leader du Pastef estime que les débordements notés lors du sit-in avorté de l’opposition posent le problème du professionnalisme de la police.

Le parlementaire regrette la répression du sit-in organisé par l’initiative pour des élections démocratiques (IED) vendredi dernier. Pour Sonko, invité au Grand Jury de la Rfm hier, dimanche 11 mars 2018, l’expression du droit constitutionnel est remis en cause perpétuellement.

Ousmane Sonko absent du rassemblement de ses paires de l’opposition estime que « Macky Sall utilise l’appareil d’Etat dans toutes ses composantes pour emprisonner, radier ou réprimer les opposants ». A son avis, le gouvernement ne doit pas afficher une victoire dans la répression du sit-in.

Par ailleurs Sonko s’inquiète du niveau d’endettement du pays. « Je ne sais pas si c’est une coïncidence qu’on ait un président qui s’appelle Macky, mais on maquille tout dans ce pays. La situation intérieure du pays est chaotique avec une dette qui dépasse les 400 milliards qu’on essaie de cacher. Ils savent que leur budget n’est pas sincère. C’est pourquoi pour la fin de l’exercice 2017, ils avaient arrêtés depuis le mois de juillet de faire des opérations budgétaires » souligne t-il.

Rappelant que la dette était de 41% du Produit intérieur brut (Pib) en 2012, Sonko indique qu’elle est aujourd’hui à 61% du Pib. Par conséquent, il fait la remarque suivante » Dans le budget de 2018 qu’on vient de voter à l’Assemblée Nationale, vous avez une hausse des recettes fiscales de 11% et une hausse de la dette de 23, 9%. Cela veut dire que le Sénégal est incapable en termes de mobilisation des ressources et veut suppléer tout cela par un endettement. Parce que nous avons une administration par terre, politisée et politique ».

La rédaction