Macky Sall a droit au respect… (Par Lass Badiane)

Dakarmidi – Dès le départ, Macky SALL a fait face à un incroyable procès en illégitimité de la part d’une opposition faiblarde (On ne demande pas à un amateur du désastre ce qu’il préconise, on s’en tient à sa capacité d’indignation). Ce dénigrement permanent met à mal toutes les institutions de la République et la fonction présidentielle. Il perdure encore aujourd’hui malgré la stature d’homme d’État que Macky SALL a parfaitement incarnée, tant dans les crises africaines que lors des épouvantables tragédies que notre pays a traversées.

C’est comme si, en plus de 06 ans, on n’avait jamais entendu parler ni retenu tout ce qui a été accompli: les créations de postes dans l’Éducation nationale, le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) dans le monde rural, qui constitue des emplois d’avenir, le soutien à l’apprentissage, la couverture maladie universelle, la lutte contre le désenclavement (autoroutes, pistes de production, constructions de ponts à travers le pays), les mesures sociales pour gommer les inégalités: le plan de solidarité nationale, la délivrance de 50 000 cartes d’égalité des chances par année à des personnes souffrant de handicap, la Cmu (Couverture maladie universelle), la gratuité des soins pour les enfants de zéro à cinq ans et les porteurs de maladies chroniques, la transformation des titres précaires en titres fonciers gratuitement…,

la sanctuarisation du budget des sports et la construction de nouvelles infrastructures sportives de dernière génération, le renforcement de capacités pour les artisans , une meilleure protection des femmes contre les violences et le harcèlement sexuel, l’augmentation du montant des bourses étudiants et de la capacité de logements universitaires, l’octroi de financement aux jeunes et aux femmes sans taux d’intérêts, l’appui logistique aux pêcheurs avec la subvention des gilets de sauvetage et des moteurs,

la mise en œuvre concrète de la transition énergétique, la modernisation des cités religieuses etc…

Ajoutons un taux de croissance passé de plus de 7 %  en 2018 traduisant ainsi les efforts du Gouvernement à maintenir une croissance forte et durable. Plus de compétitivité, et plus de marges pour les entreprises pour favoriser les embauches, plus de pouvoir d’achat pour les ménages, moins d’impôts et enfin la diminution amorcée du chômage avec les domaines agricoles communautaires(DAC), la DER, les investissements dans les projets agricoles et de l’élevage…

Les ressources du budget général sont programmées en 2018 à 3709,10 milliards de frs CFA contre 3360 milliards frs CFA l’année dernière.

Tout cela est ignoré, tout cela est déformé, gommé, remplacé par un procès quotidien, instruit à charge par des injures et des mensonges ignobles.

Nous dénonçons cet acharnement indigne qui entraîne le débat politique dans une dérive dangereuse pour la démocratie.

Macky SALL a droit au respect comme tout citoyen, et comme président de notre ­République.

LASS BADIANE: Président Mouvement DIEUM KANAM

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom