La compétence sans autorité est aussi impuissante que l’autorité sans compétence

Aujourd’hui nous comptons nos morts face à cette guerre sanitaire qui met à l’épreuve toute la nation. Et c’est le moment choisi par le Directeur Général de la SENELEC pour attaquer dans la presse son ministre de tutelle.
Une réaction qui n’est ni loyale encore moins élégante. Monsieur le Président de la République, le moment est venu d’appliquer des sanctions, de donner des avertissements au directeur général de la SENELEC. Le moment est venu de faire remarquer qu’aucun acte d’insubordination ne sera accepté. Une insubordination qui pourrait s’étendre au niveau des plus hautes sphères de l’état et créer une anarchie. Des actes qui fragilisent notre état et qui remettent en question les valeurs intrinsèques d’un état de droit. Nous membre de l’URV (union pour la restauration des valeurs) vous demandons d’agir avec toute la fermeté nécessaire afin d’instaurer des valeurs telles que la discipline, le respect et la discrétion qui constituent les fondamentaux d’un état de droit.

Dr Mohamed Diallo
Président du parti URV
Petit Berger au service de la nation