Communiqué de presse : Coup d’Etat Constitutionnel au Sénégal

Dakarmidi- Dire qu’il n’y a jamais eu de coup d’Etat au Sénégal, est une grosse erreur. Selon Ansoumana DIONE, Jaamu Askan wi, le Serviteur du peuple, candidat à la candidature pour la présidentielle de 2019, le Président Macky SALL l’a déjà fait, en toute intelligence. Et, c’est avec la complicité des 26 autres personnalités ayant déposé, en même temps que lui, leurs dossiers de candidature au Conseil Constitutionnel. Les exécutants de ce coup d’Etat dit Constitutionnel, ne sont personnes d’autres que les sept sages, transformés en bandits de circonstance. Ailleurs, les coups d’Etat sont perpétrés contre des régimes. Au Sénégal, c’est le Président de la République qui le commet, sans que beaucoup ne s’en rendent compte. Comme arme, il a utilisé la loi sur le parrainage qui est inconstitutionnelle. Pourquoi, jusqu’ici, le recours déposé pour son abrogation le 15 octobre 2018 auprès du Conseil Constitutionnel, par Ansoumana DIONE, n’est pas étudié ? En participant au parrainage, alors qu’il était déjà candidat à sa propre succession, le Président Macky SALL a exercé un coup d’Etat et il appartient à la Communauté internationale dont la CEDEAO, saisie par Ansoumana DIONE, pour violation des droits de l’homme, de restituer au peuple sénégalais sa souveraineté, en empêchant la tenue de cette présidentielle de 2019.

 

Rufisque, le 30 janvier 2019,

Ansoumana DIONE, Jaamu Askan wi, le Serviteur du Peuple,