« Nous n’accepterons pas que Assane Diouf, parce qu’il défend le peuple, soit accusé de terrorisme » dixit Sheikh Alassane Sène

Dakarmidi – Le guide religieux, très engagé pour un Sénégal meilleur, a réagi face aux menaces qui pèsent sur Assane Diouf, le célèbre chroniqueur qui défraie actuellement la chronique. Sheikh Alassane Sène déclare dans un communiqué que le peuple n’acceptera pas que Assane Diouf soit accusé de terrorisme. « Cet homme se bat pour les inégalités sociales et pour la naissance d’une vraie démocratie au Sénégal ».

Pour le marabout, il faut à tout prix éviter à Assane Diouf le sort qui lui avait valu 13 mois de prison, « je voyais venir le danger et l’incapacité du régime en place à gouverner le pays, et j’avais dénoncé en son temps ces calamités, et pour me « liquider », ils m’avaient accusé de faits graves  d’atteinte à la sûreté de l’Etat et d’actes de terrorisme par intimidation que je n’avais pas commis ; cette fois cela ne passera pas, car nous ne sommes pas dupes », tonne Shasty très remonté contre le Président de la République et son entourage.

L’adage qui dit « qui veut tuer son chien l’accuse de rage » ne marchera pas cette fois-ci, Assane Diouf, comme tous les sénégalais, est malheureux de voir les principes et les valeurs qui fondent notre République être foulés au pied chaque jour, par un régime frileux, voué aux gémonies, dixit le Sheikh. Il compte en effet dès ce lundi déposer une lettre à l’ambassade des États-Unis afin de protester contre les manœuvres malsaines du régime en place pour asphyxier la démocratie, tendant à vouloir « liquider » Assane Diouf. Ce dernier est selon lui, un homme à protéger, et cela incombe au gouvernement de Donald Trump, puisqu’il vit sur le sol américain, mère des démocraties. Et ce n’est pas pour rien que la statue de la liberté flotte sur Liberty Island depuis 1886.
À bon entendeur…

La rédaction