Idrissa Seck/Talla Sylla: une bataille politique sans fin, un éternel recommencement

Dakarmidi  – « Idrissa Seck serait pire qu’Hitler s’il prenait le pouvoir », vous vous souvenez sans doute de ces paroles de Talla Sylla qui ne date pas d’aujourd’hui. Malheureusement, la situation n’a toujours pas changé. Le leader du mouvement « Fal Askan Wi » ne digère toujours pas l’affront fait par Idrissa Seck et ancien maire de la ville de Thiès il y a de cela 28 ans.

La bataille politique entre Talla Sylla et Idrissa Seck est un feuilleton sans fin et sans retour possible. Le premier nommé n’a jamais soutenu le leader du parti Rewmi et ne compte pas changer d’avis. Dans une sortie récente il reste sur sa position et assure «qu’il se battra de toutes ses forces pour qu’Idrissa Seck ne devienne pas Président de la République».

« La réélection de Macky Sall à la Présidentielle de 2019 s’impose. Je crois que nous devons travailler à développer des stratégies conquérantes sur le terrain. Je conseille au chef de l’État de tout faire pour rassurer les sénégalais, parce qu’il y a beaucoup de suspicions par rapport à l’organisation des élections », indique le maire de la commune de Thiès.

Sa relation tendue avec Idrissa Seck ne date pas d’aujourd’hui et les choses ne semblent pas s’améliorer pour les deux hommes politiques qui ont eu le malheur de jouer dans le même poste et sur un même terrain : « quand j’étais au Parti démocratique sénégalais (Pds), on militait ensemble à la 4e sous-section, à la tête de laquelle, les anciens m’avaient proposé. Je revenais d’Angleterre. La sous section comprenait 10 secteurs. Nous contrôlions les sept et Idrissa Seck, ministre du Commerce à l’époque, gérait les 3 autres. Puisqu’on allait vers les locales de 1993 et que Me Wade comptait sur lui, j’ai dit aux anciens de le laisser diriger la section communale. Les anciens étaient d’accord pour lui laisser le poste de secrétaire général. J’étais proposé comme son adjoint. Idrissa Seck a dit que je ne ferai même pas partie du bureau. Il a alors fabriqué 5 secteurs », a révélé Talla Sylla, réagissant ainsi aux propos de son « ennemi » de toujours. En effet, Idrissa Seck, dans une sortie récente, « avait exigé des élections transparentes ». Ce qui constitue une insulte pour l’ancien secrétaire général de Jëf Jeul.

Revenant sur son alliance avec Macky Sall, il déclare sans réserve : « Macky Sall est mon ami. Mais entre les deux tours de la présidentielle 2012, j’ai exigé de lui une garantie claire, parce qu’il avait émis des réserves, en signant les assises nationales », assure t-il avant d’ajouter qu’  « aujourd’hui, ce sont des personnes obnubilées par leurs intérêts personnels qui ont volé les ressources de Thiès qui prétendent vouloir gouverner le Sénégal. Je me battrai avec force pour qu’Idrissa Seck ne devienne pas Président de la République. Je suis venu pour porter ce combat. Et on m’entendra. Je vais soutenir le Président Macky Sall car Idrissa Seck constitue une menace pour le Sénégal. »

La Rédaction