YouTube dévoile sa stratégie pour mieux rémunérer ses auteurs

Dakarmidi – Une stratégie qui passe, bien évidemment, par la monétisation.

Les créateurs et YouTube, ce n’est pas toujours le grand amour. Il faut dire que ces derniers reprochent à la plate-forme de démonétiser de manière hasardeuse les vidéos, souvent à l’aide de bots imparfaits, mais aussi d’imposer énormément de restrictions dans la création. Autant dire que le service, détenu par Google, se devait d’apporter des réponses aux créateurs qui il faut le dire font énormément vivre YouTube. C’est lors du VidCon que ce dernier a décidé de présenter ses nouveaux plans pour permettre aux stars de la plate-forme de générer des revenus plus facilement. Reste à savoir si les résultats seront réellement présents pour ceux vivant de YouTube.

YouTube promet des réponses adaptées

C’est lors du VidCon que YouTube a révélé comment mieux reverser l’argent à ses créateurs de contenu. Ce dernier compte proposer des “Channel Memberships”, fort de ses 1,8 milliard d’utilisateurs actifs. Ces chaînes proposeront un abonnement pour permettre aux internautes d’avoir accès au contenu exclusif d’un créateur. Un contenu qui pourra passer par l’obtention d’un badge ou encore l’accès à des publications réservées aux membres payant le prix. Ces publications pourront être des vidéos ou des live pour les membres de la communautés d’un youtubeur. Niveau tarif, YouTube a avancé un prix de 4,99 dollars mensuels. Reste à savoir si les utilisateurs accepteront de payer pour un service autrefois gratuit. Le passage au payant du service de Google ne semble pas plaire à tout le monde – à raison.

Les YouTubeurs qui auront accès à ce mode d’abonnement devront avoir 100 000 abonné(e)s au minimum tandis que la mise en place de merchandising est également au programme. Les créateurs pourront vendre des cosmétiques grâce à un partenariat avec Teespring, toujours avec un minimum de subscribers – encore une fois 100 000.

Bien évidemment, YouTube se donne le droit de récupérer un pourcentage.

begeek