Sénégal : Un kit numérique offre un apprentissage intelligent à énergie solaire dans les écoles

Dakarmidi – Un nouveau projet d’étude concernant le milieu scolaire vient d’être lancer au Sénégal. Il s’agit d’un appareil numérique à l‘énergie solaire qui projette le matériel didactique dans les salles de classe. Un projet qui consiste à changer la manière d’apprendre des élèves.

Une technologie interactive qui permet aux enseignants et aux étudiants de se déplacer et dessiner sur l‘écran pendant le cours. Environ 200 étudiants des communautés voisines fréquentent l‘école Sinthiou Mbadane, l’un des rares établissements qui offrent l’enseignement primaire à proximité. Le kit Hardy Cybersmart se compose d’un panneau solaire, de piles rechargeables et d’un projecteur entre autres pièces.

« C’est vraiment un kit qui comprend l‘équipement solaire qui comprend : un ordinateur, un projecteur, des haut-parleurs, un système de filtration de la poussière tout le nécessaire pour enseigner. Nous combinons la formation des enseignants et la capacité de mettre tout le contenu dont le système scolaire ou le ministère de l‘éducation a besoin dans une plate-forme ouverte Android. Alors que fondamentalement, vous pouvez mettre tout ce que vous voulez dedans ». Indique Jim Teicher Cybersmart, inventeur du kit de la technologie cybersmart. Des propos rapportés par Africanews.

Cependant comme tout projet, les bénéficiaires de ce projet rencontrent certains difficultés avec le manque de ressources matérielles notamment de tablette ce qui rendrait la tache d’avantage plus facile pour les enfants qui sont obligés à chaque fois d’aller au tableau et revenir et s’asseoir.

Une volonté d’apprendre en progression chez les enfants grâce au projet pilote qui utilise la technologie numérique pour parfaire leur apprentissage.Le dispositif a été testé dans plusieurs écoles au Sénégal. Des plans sont mis en place pour tester davantage dans les 50 écoles après quoi il sera prêt à être distribué à plus d’institutions.

Plusieurs écoles en Afrique ne disposent pas de ressources nécessaires pour investir dans les ordinateurs, ce qui rend difficile l’accès aux nouvelles technologies. Jean-Pierre Diagne est enseignant à l‘école Mbour Sérére( une école pilote).

La Rédaction