Les lions indomptables « crucifient » les vaillants lions du Sénégal

Dakarmidi – La deuxième rencontre des quarts de finale de la coupe d’Afrique des nations qui a opposé le Sénégal au Cameroun a vu une victoire à l’ arrachée  du Cameroun.

Même si la partie a tardé à se décanter, il faut reconnaître que le Sénégal, bien que manquant d’adresse dans le dernier geste au début de la rencontre, a cherché très tôt à travers son riche potentiel, à plier le match. Les lions bien appliqués, ont été cependant tenaillés par une forte concentration due à l’enjeu du match qui n’a pas facilité leur libération. Ils étaient face à une équipe camerounaise qui joue regroupée en défense.

De leur côté, les lions indomptables en bloc, ont formé un grand rideau défensif qui a annihilé tous les assauts des joueurs d’Aliou Cissé. Ils ont, ainsi exploité les contres et joui par moment, de quelques temps forts en fin de première période. Celle-ci s’est finalement terminée sans but.

A la reprise, les lions du Sénégal jouent plus libérés mais se heurtent au mur camerounais toujours plus compact. On joue la 52e mn, Sadio Mané déborde et sert Mame Birame Diouf qui trouve sur sa ligne, le gardien camerounais. Les lions du Sénégal continuent de pousser et ouvrent des brèches mais ne parviennent toujours pas à trouver la faille, même le tir cadré de Baldé Diao Keita, à la 64e minute ne donne rien.

Les camerounais répliquent, et Moukanjo oublié sur la droite de la surface sénégalaise, récupère la frappe écrasée de Bassogog, mais perd son tête-à-tête face à Diallo, décisif sur sa droite sur le tir croisé du pied droit du capitaine camerounais à la 65é minute. De part et d’autre, on se fait menaçant par des occasions qui ne donneront rien jusqu’à la fin des 90 minutes.

Place aux prolongations et même physionomie, les lions du Sénégal pressent mais butent toujours sur le dernier geste. Le combat entre lions s’intensifie et aucune des deux équipes  ne trouve le chemin des buts à la fin des 15 premières minutes. Au dernier virage le suspense s’accentue et la pression des deux côtés, monte d’un cran. Les jambes deviennent lourds et le jeu se referme sans que les gardiens de but ne soient inquiétés. Il en sera ainsi jusqu’au coup de sifflet final. Arrive enfin, la séance fatidique des tirs au but qui voit le Cameroun, l’emporter par  5 buts à 4 devant le Sénégal qui n’aura pas démérité au vu de ses différentes prestations.

Au bout du compte, le scénario de 2002 s’est malheureusement répété, les vaillants lions du Sénégal, armes à la main, tombent face aux Camerounais et le rêve de tout un peuple s’est brutalement dissipé….

La Rédaction