Meurtre de Cheikh Sakho Douanier : L’ex-épouse mise en cause

Dakarmidi- L’ex de Cheikhou Sakho a été entendue par la gendarmerie de Keur Massar, qui mène l’enquête. L’AS rapporte que la Section de recherches a été mise à contribution.

Maman Seck, ex-épouse de Cheikhou Sakho, le chef du bureau des Douanes de l’Aibd retrouvé mort ce vendredi d’une balle à la tête, serait l’auteur du crime. « Depuis trois jours, elle menace de le tuer, accuse un frère du défunt interrogé par L’AS, qui est revenu sur cette affaire dans son édition de ce samedi. Cheikhou s’en est ouvert à notre sœur, à Chérif Aïdara de Sokone et à certains de ses amis. Pour nous, le coupable est connu. Elle n’a fait que mettre sa menace à exécution. »

Le corps du lieutenant des Douanes est à l’hôpital Le Dantec. Une autopsie sera pratiquée avant l’inhumation prévue lundi prochain à Sokone, sa terre natale.

Le couple, qui a deux enfants (Mohamed et Seynabou), a divorcé fin septembre. Sur décision de justice. Après deux décennies de mariage. Ponctuées de crises répétées, conséquence de la décision du douanier de prendre une deuxième épouse.

Des membres de la famille du disparu ont confié à L’AS que la vie de Cheikhou Sakho a été transformée en enfer par Maman Seck depuis qu’il est passé polygame. Cette dernière lui faisait subir le martyre, par exemple en brûlant ses habits et en le poussant à la bagarre. « Au cours de leur dernier accrochage, rapporte le journal, le douanier s’en est tiré avec des blessures graves qui lui ont valu une hospitalisation. »

Ces éléments poussent le frère de la victime à croire que le douanier a été tué par son ex. D’autant que, après le prononcé du divorce, Maman Seck devait libérer la maison conjugale, « un immense palais que le mari a fait construire à Keur Massar », selon la description de L’AS.

Avec Seneweb