La Der: le secours des hommes et des femmes porteurs de projets

Dakarmidi – La Délégation à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj), dès le mois d’Avril prochain, va commencer à financer les jeunes de 20 à 40 ans et les femmes de toutes les âges. En conférence de presse hier, 7 mars 2018, le délégué général, Pape Amadou Sarr, a indiqué que le défi majeur de cette nouvelle structure est d’accompagner les projets des femmes et des jeunes sur toute l’étendue du territoire et dans la transparence absolue.

D’après Libération, dans les chiffres brandis par M. Sarr, il ressort que le Sénégal est un pays d’entreprenants avec 59,9% de la population qui sont des entrepreneurs individuels. Mais ils se heurtent à des difficultés d’accès aux financements, d’accès à la commande publique ou à une forte pression fiscale. Par sa structure caractérisée par un fonctionnement « souple et autonome », la Der/Fj entend garantir une meilleure inclusion de ces entrepreneurs.

De façon pratique, M.Sarr explique les dossiers de demande de financement seront reçus en ligne, les paiements également se feront par des moyens électroniques, mais avec comme objectif de renforcer l’inclusion financière en amenant chaque bénéficiaire à être titulaire d’un compte bancaire.

Pour assurer la rapidité du traitement qui est un des crédo de la Der/Fj, M.Sarr indique qu’une équipe d’ingénieurs projets, de banquiers et de spécialistes a été mobilisée pour garantir des procédures souples. « Nous avons dématérialisé toutes les procédures. Tous les projets vont être préenregistrés et les dossiers seront traités automatiquement jusqu’à 500 000 francs CFA »a t’il ajouté.

Au total quatre systèmes de financement sont proposés. Le premier étant à l’appui des financements de 100 à 500 000 francs CFA. Le deuxième est le financement de type cluster qui est un appui destiné à financer la création, l’extension et le regroupement de corps de métiers ou d’activités pouvant être structurés en chaine de valeurs. Ensuite, il y’a les financements de type incubateur pour des jeunes ou des structures regroupées avec plusieurs programmes et nous allons leur apporter du matériel et de la technologie. Enfin, le financement de l’entreprise vient en appui aux meilleurs projets validés par nos partenaires de l’Agence nationale pour l’emplois des jeunes (Anpej) ou l’Agence de développement des petites et moyennes entreprises (Adpme), a expliqué M.Sarr.

Cependant il tient à signaler que les financements de la Der/Fj ne sont pas des dons, mais bel et bien es prêts.

La rédaction