La bienfaisance envers les parents dans le Coran et les récits Prophétiques

Dakarmidi – Les versets et hadiths concernant la bienfaisance envers les parents sont nombreux. De ce fait, nous ne pourrons chers frères et sœurs les citer dans leur intégralité. Nous nous arrêterons donc sur un seul verset, bien que bien d’autres existent concernant ce sujet.

Allah a ainsi ordonné: {Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant}. (Sourate 4 : Verset 36). Dans ce verset, Allah fait suivre l’obéissance envers Lui, par la bienfaisance envers les parents. Les exégètes du Saint Coran comme l’imam ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) expliquent cela par le fait qu’Allah souligne l’importance des parents en faisant suivre les deux ordres : Lui obéir et être bons envers les parents.

Quant à ce même verset, l’imam al Qurtubi (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Ce verset, selon le consensus des savants, figure parmi ceux qui sont unanimement reconnus comme étant explicites et qui ne comportent aucune espèce d’abrogation. Cet ordre se retrouve dans l’ensemble des Livres. Si tel n’était pas le cas, ce serait connu grâce à la raison, même si le Livre n’y avait apporté aucune révélation ».

L’imam Al Naysaburi (qu’Allah lui fasse miséricorde) a également commenté ce verset en ces termes : « Il considère le devoir de bienveillance envers les parents à la suite de l’adoration d’Allah, pour plusieurs raisons : ils sont à la cause de l’existence de l’enfant comme ils sont à l’origine de son éducation. Il n’y a donc, après la grâce d’Allah, de bienfait qui soit plus grand que celui des parents ».

Rappelons que la bienfaisance envers les parents a été ordonné dans d’autres versets notamment dans sourate al Anqabout et sourate Luqman. Dans certains versets, Allah souligne les peines que la mère a subi pour son enfant durant plusieurs moisLe bon comportement envers la mère est de ce fait, un sujet à part entière, que nous avons déjà traité précédemment.

La récompense des bienfaisants a également été citée dans de nombreux versets. Parmi ces derniers, nous pouvons citer les versets 15 et 16 de sourate al Ahqaf dans lesquels Allah promet aux bienfaisants l’acceptation de leurs bonnes œuvres ainsi que la récompense pour leur accomplissement, le pardon des péchés et l’accession au ParadisinchaAllah.

La bienfaisance envers les parents, appliquée par les Prophètes (‘alayhim salam)

L’importance de la bienfaisance envers les parents en Islam est telle qu’elle a été appliquée par les Prophètes et Messagers d’Allah (‘alayhim salam). En effet, rappelons que le Prophète Nouh (‘alayhi salam) a demandé à Allah le pardon pour ses parents et lui-même. Or, faire des invocations en faveur de ses parents est bien une marque de bienfaisance envers eux. La parole de Nouh (‘alayhi salam) était la suivante : {Seigneur ! Pardonne-moi, et à mes père et mère et à celui qui entre dans ma demeure croyant, ainsi qu’aux croyants et croyantes} (Sourate 71 : Verset 28).

Le Prophète Nouh (‘alayhi salam) n’est pas le seul à avoir invoqué Allah pour ses parents. L’exemple bien connu du Prophète Ibrahim (‘alayhi salam) est en effet à souligner lorsqu’il dit : {Ô mon seigneur ! Fais que j’accomplisse assidûment la salat ainsi qu’une partie de ma descendance ; exauce ma prière, ô notre seigneur ! Ô notre Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu’à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes}. (Sourate 14 : Versets 40-41).

La bienfaisance envers les parents passe donc également par les invocations que l’on fait pour eux. Outre ces invocations, le fait de leur obéir dans l’obéissance au Créateur fait aussi partie de la bienfaisance envers eux. Le récit du Prophète Ismaïl (‘alayhi salam) en est l’illustration lorsque son père Ibrahim (‘alayhi salam) reçut l’ordre de le sacrifier et qu’il a fait preuve de patience face à ce décret d’Allah. C’est ainsi qu’Ismaïl (‘alayhi salam) a dit : {Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras s’il plaît à Allah, du nombre des endurants} (Sourate 37 : Verset 102).

Le Prophète Youssouf (‘alayhi salam) a quant à lui rassuré ses parents et les a élevés autant qu’il le pouvait. {Lorsqu’ils s’introduisirent auprès de Joseph, celui-ci accueillit ses père et mère et leur dit : « Entrez en Égypte, en toute sécurité, si Allah le veut ! » Et il éleva ses parents sur le trône}. (Sourate 12 : Versets 99-100).

Concernant le Prophète Yahya (‘alayhi salam), Allah révèle : {Il était pieux et dévoué envers ses père et mère ; et ne fut ni violent ni désobéissant}. (Sourate 19 : Versets 13-14). La bienfaisance envers les parents est donc une qualité prophétique. Les Prophètes (‘alayhim salam) étaient bienfaisants envers leurs parents et ont invité à cette obéissance envers eux. Les ahadiths invitant à l’obéissance et à la bienfaisance envers les père et mère sont tellement nombreux que nous ne pourrons les relever. Mais soulignons simplement que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a largement insisté sur la place importante des parents et la bienfaisance que nous leur devons et ce, jusqu’à notre dernier souffle inchaAllah.

Qu’Allah nous permette d’être bienfaisants envers nos parents. Qu’Il nous pardonne et fasse de nous des serviteurs pieux et obéissants.