Qui est le Gardien de la Constitution du Sénégal ? Par Ansoumana Dione

Dakarmidi- Qui est le Gardien de la Constitution du Sénégal ? Est-ce le Président de la République ? Ces questions sont d’Ansoumana DIONE, Jaamu Askan wi, le Serviteur du Peuple, candidat à la candidature pour la présidentielle de 2019 qui découvre, en cette fin d’année 2018, une grosse erreur nationale. Pour lui, ce sont les sages du Conseil Constitutionnel qui sont les Gardiens de notre Constitution. C’est pour cela que le Président Macky SALL les avait saisis pour avis, lorsqu’il voulait réduire son mandat.

En réalité, si le chef Suprême des Armées, était le Gardien de notre Constitution, l’actuel Président de la République ne se permettrait jamais de faire voter à l’Assemblée Nationale, une loi inconstitutionnelle : le parrainage. Pour son abrogation, Ansoumana DIONE a saisi, le 15 octobre 2018, ces sept Gardiens de notre Constitution, appelés sages. S’ils ne prennent pas à nouveau leurs responsabilités, nous allons élire un Président de la République inconstitutionnel, puisque le candidat sortant, le Président Macky SALL, à qui la Constitution permet de briguer un second mandat, sans condition, ne devait pas collecter des signatures pour être candidat une présidentielle qu’il organise.

Ainsi, les candidatures déposées au Conseil Constitutionnel, sont inconstitutionnelles, d’où l’obligation pour ces sept sages, de proposer l’abrogation de cette loi sur le parrainage. Au cas échéant, il n’y aura pas d’élection le 24 février 2019. Et, le Président Macky SALL qui aura bouclé son mandat, devra démissionner pour que le Président de l’Assemblée Nationale, Monsieur Moustapha NIASS assure l’intérim, jusqu’à la tenue d’une élection présidentielle, s’il le faut, en 2020, avec des dispositions respectant notre Constitution. C’est maintenant qu’il faut corriger les règles du jeu et seul le droit peut éviter le chaos à notre pays, souligne Ansoumana DIONE.

Rufisque, le 25 décembre 2018,

Ansoumana DIONE, Jaamu Askan wi, le Serviteur du Peuple, candidat à la candidature pour la présidentielle de 2019