SÉNÉGAL : ÉTAT D’URGENCE: « LE PRÉSIDENT MACKY SALL VIOLE LA CONSTITUTION» (Moustapha DIAKHATÉ)

L’ancien ministre conseiller Moustapha Diakhaté n’est pas du tout d’accord sur la prorogation de l’Etat d’urgence par décret présidentiel. Dans un post sur sa page Facebook, l’ancien député a soutenu que cette prolongation est un coup d’Etat du pouvoir exécutif contre la Représentation nationale.

Voici l’intégralité de son post...

La prorogation de l’état d’urgence : ce que dit la Constitution.

Le Président Macky Sall viole la constitution du Sénégal. La prorogation de l’état d’urgence par décret est un coup d’Etat du Pouvoir exécutif contre la Représentation nationale.

Voyons ce que dit la charte fondamentale de la République du Sénégal !

En vertu de l’Article 69, Alinéa 2 de la constitution du Sénégal, « Le décret proclamant l’état de siège ou l’état d’urgence cesse d’être en vigueur après douze jours, à moins que l’Assemblée nationale, saisie par le Président de la République, n’en ait autorisé la propagation.»

En prorogeant, encore une fois, l’état d’urgence par décret, le Président Macky Sall persiste dans l’illégalité, outrepasse ses prérogatives et piétine l’Assemblée nationale.
Cet abus de l’exécutif est une inacceptable violation de la constitution du Sénégal.
Le Président Macky Sall fait mal au Sénégal, ne le laissons installer la présidentiocratie, déconstruire la Séparation des pouvoirs et l’Etat de droit.