ABE, LE SAMOURAÏ MONTRE LE CHEMIN AUX AFRICAINS

Dakarmidi  – Quelquefois il y a de quoi avoir honte d’être africain. Pendant qu’un légume qui se traine en canne crapahute lamentablement sur la scène politique et s’incruste au Gabon, pour conserver par tous les moyens un pouvoir usurpé offert sur un plateau d’argent par feu son papa comme un trésor de famille, pendant qu’au Cameroun et au Congo des papys font de la résistence et que d’autres satisfont des envies de maréchal et radient des fonctionnaires en direct à la télé, pendant que toute cette engeance s’accroche au pouvoir et n’entend le quitter qu’en passant l’arme à gauche, déboulonnée par les limites biologiques heureusement prévues par Dieu, un Premier Ministre, celui de la quatrième puissance économique mondiale, Shinzo ABE, démissionne de la tête de l’exécutif nippon, pour se consacrer à sa santé, et laisser le pouvoir entre des mains valides !
Cruel destin que celui des peuples d’Afrique, bétails électoraux et martyrs perpétuels des dictatures enrobées d’une sauce démocraticide dont le dynamisme se mesure au nombre des mandats légaux et surtout illégitimes issus de la violation perpétuelle d’une loi fondamentale devenue le chiffon dont ces démagogues se torchent sous les yeux d’effroi de leurs concitoyens laissés à eux-mêmes !
Un peuple qui accepte son destin et refuse de porter le combat de sa liberté ne mérite absolument pas que l’on s’apitoie sur son sort.
Le temps d’un leadership nouveau pour l’Afrique a sonné !
Cissé Kane NDAO