Coronavirus aux États-Unis: malgré les chiffres, Mike Pence tente de rassurer

Aux Etats-Unis, alors que le pays a enregistré cette semaine un record des cas de coronavirus en moins de 24h, plus de 40 000, le vice-président tenait vendredi une conférence de presse pour faire le point sur le sujet. Cela faisait plus de 2 mois que ces points quotidiens n’avaient plus lieu. Et Mike Pence en a surtout profité pour rassurer, malgré les chiffres.

Face aux journalistes, le vice-président est apparu souriant et rassurant. Pour Mike Pence, il faut prendre les chiffres alarmants des contaminations dans le pays avec un peu de recul : « Quand on voit des nouveaux cas en hausse, le peuple américain peut avoir tendance à penser qu’on est de retour à la case où on était il y a 2 mois. En réalité, ça va beaucoup mieux. Nous avons ralenti la propagation, aplati la courbe et nous avons sauvé des vies. »

Le vice-président a assuré que si les chiffres sont à la hausse c’est en partie en raison de l’intensification des tests. Il a appelé les Américains à continuer à prendre leurs précautions. Interrogé sur les contradictions entre ces consignes et l’organisation de meetings de campagne pour la réélection de Donald Trump, Mike Pence a défendu la liberté d’expression et le droit de participer au processus électoral garanti par la Constitution.

Présent aux côtés de Mike Pence, le docteur Fauci, lui, s’est montré un peu plus inquiet. « Nous avons un problème grave dans certaines régions. On ne va pas essayer de blâmer ou d’analyser. Si on ne met pas fin à cette épidémie, tôt ou tard, même ceux qui vont bien seront vulnérables. Et la seule façon de gagner est de gagner ensemble », a-t-il affirmé.

L’équipe d’experts menée par le vice-président devrait se rendre la semaine prochaine dans le Texas, l’Arizona et la Floride, 3 Etats les plus touchés.

Laisser un commentaire