Attaque chimique à Douma: une fillette de 7 ans raconte l’horreur

Dakarmidi – Masa, une jeune fille de 7 ans, raconte le calvaire qu’elle a vécu lors de l’attaque chimique présumée à Douma, en Syrie; Quand les bombardements ont commencé, elle s’est réfugiée dans la cave avec plusieurs membres de sa famille et des voisins pour échapper à la mort. « Un projectile a été lancé mais aucune explosion n’a suivi. On a juste entendu comme un sifflement. Shhhhhhhhh », se souvient-elle. Le chaos qui a suivi restera à jamais gravé dans sa mémoire.

Quand le gaz s’est propagé dans la cave, Masa et sa famille sont remontées dans l’immeuble pour éviter l’asphyxie. Comme tout le monde, la jeune fille a pris la fuite. Prise de panique, Masa a chuté et son oncle est venu à sa rescousse pour la faire sortir. Elle se souvient encore des cris de sa maman: « Ma fille! Ma fille ! Il faut aider ma fille ». Les images de Masa font le tour du monde Masa et sa sœur jumelle Malaza ont directement été emmenées vers un poste médical dans le village.

Là-bas, les bénévoles leur ont prodigué les premiers soins et les ont rincées à l’eau pour éliminer les substances chimiques sur leur corps. Les images de Masa, complètement terrorisée par ce qu’elle venait de vivre, ont été prises à ce moment-là et ont fait le tour du monde. La jeune fille n’oubliera jamais tous ces corps inertes, dont des enfants et des bébés, qui jonchaient le sol à ce moment-là. Une scène apocalyptique qui la marquera à tout jamais.

Une fois rentrée à la maison, le cauchemar a recommencé. Son domicile a de nouveau été la cible de frappes de l’armée syrienne. « On était recouvert de poussière. On s’est à nouveau caché dans la cave et j’ai vu qu’ils transportaient des cadavres à l’intérieur. Ce n’est pas de l’air mais l’odeur du sang qu’on respirait », explique-t-elle encore sur la télévision publique britannique.

La population syrienne de Douma a payé un lourd tribut à l’attaque chimique présumée du 7 avril. Au moins 75 personnes ont perdu la vie. D’après les rapports des médecins et ONG que les Etats-Unis ont collecté, du chlore et du sarin ont été utilisés pour l’attaque chimique du 7 avril à Douma.

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be