Après la Cedeao, voici que les États-Unis viennent de suspendre leur coopération avec l’armée malienne

Dakarmidi – Décidément le Mali commence à se retrouver seul. Nos confrères ajoutent que le renversement du président Ibrahim Boubacar Kéïta démocratiquement élu a consterné les partenaires internationaux et la déstabilisation du Mali risque d’affecter toute la région du Sahel en Afrique de l’Ouest.

« Permettez-moi de dire catégoriquement qu’il n’y a plus de formation ni de soutien aux forces armées maliennes. Nous avons tout interrompu jusqu’à ce que nous puissions clarifier la situation », a déclaré aux journalistes l’envoyé américain au Sahel, J. Peter Pham repris par Dakaractu.

Les États-Unis informent que beaucoup parmi les officiers qui ont mené le putsch ont été formés aux Usa et aident aussi les systèmes de renseignement des forces françaises de Barkhane, qui sont là pour combattre les affidés d’Al-Qaïda et de l’État islamique. Pham a déclaré que l’acte des mutins pour renverser Ibk doit être qualifié de « Coup d’État. »

Mais, il faut souligner qu’un porte-parole du Pentagone a plutôt qualifié ce vendredi les événements « d’acte de mutinerie. »