Ramadan : Les diabétiques peuvent-ils jeûner?

Dakarmidi – Pendant la période du ramadan le Sénégal est confronté à une recrudescence des complications chez les malades du diabète. Pour obtenir un avis médical et des conseils afin d’éviter les complications, de nombreux diabétiques ont consulté des médecins à la veille du début du ramadan.

« En général, pour les diabétiques, le jeûne n’est pas conseillé. Maintenant, quand la personne insiste pour jeûner, on étudie son cas », souligne le professeur Maïmouna Ndour.

Ne pas faire d’excès, ne pas manger trop de sucreries, multiplier les surveillances de sa glycémie, et surtout arrêter de jeûner à la moindre manifestation d’hypoglycémie. Ce sont certains des conseils délivrés généralement aux patients.

Ndèye Oumy Ndiong est diabétique, comme quatre autres membres de sa famille. Elle ne pourra pas jeûner.

« La religion ne nous impose pas de faire quelque chose qui peut nous faire du mal. Si vous ne jeûnez pas, il y a quand même une obligation de donner, chaque jour, quelque chose à un nécessiteux », dit-elle.

Depuis maintenant plusieurs années, les autorités sénégalaises proposent également aux diabétiques de s’informer, tout au long du mois du ramadan, avec des conseils de médecins envoyés, chaque jour, via SMS.

Précautions à prendre

Durant la période de jeûne, le risque de baisse du taux de glucose au dessous du taux normal augmente. Si les symptômes d’hypoglycémie surviennent, envisagez la nécessité de prendre un verre de jus de fruit ou une cuillère de sucre. Mesurez votre glycémie en cas d’arrêt du jeûne. Signalez à votre médecin toute sensation de fatigue ou de nausée.

Vous pouvez réduire le risque d’hypoglycémie pendant la journée en suivant les instructions suivantes :

  • Consultez votre médecin avant, pour l’adaptation des doses et horaires de prise de médicament, et de la fréquence de la surveillance glycémique
  • Ne restez pas seul(e)
  • Informez votre entourage que votre diabète et son traitement peuvent entraîner des malaises sévères
  • Boire une quantité suffisante d’eau
  • Consulter votre médecin à nouveau, si vos résultats glycémiques sont trop différents des objectifs conseillés

Après le repas pris au coucher du soleil, le risque d’augmentation de la glycémie au delà du taux normal est important. Pour diminuer le risque d’hyperglycémie, évitez de prendre des repas pas trop riches en matières grasses et en hydrates de carbone. Commencez votre repas du soir avec un repas équilibré selon les conseils de votre équipe médicale. Prenez vos médicaments selon les instructions de votre médecin.

L’autosurveillance de la glycémie est très utile durant un jeûne. Nous vous recommandons de mesurer votre glycémie le matin avant de jeûner, au cours de la journée, ainsi qu’après les repas ou collations que vous prendrez. Votre état de santé peut nécessiter d’arrêter le jeûne en cas de taux de glucose le matin ou en cours de journée inférieur au taux visé.

Chez certaines personnes diabétiques, leur maladie peut nécessiter l’arrêt du jeûne.

  • Les personnes diabétiques de type 2 qui ont besoin de plus d’une injection d’insuline par jour
  • Les personnes diabétiques de type 1
  • Les femmes enceintes diabétiques
  • Les personnes malades, hospitalisés, cardiaques ou en insuffisance rénale

La Rédaction