samedi 22 septembre 2018 — 23 : 50
Accueil Unes et Actus récentes Trois soldats camerounais tués par Boko Haram

Trois soldats camerounais tués par Boko Haram

In this photo of Thursaday, Oct.21, 2010, Al-Shabaab fighters display weopons as they conduct military exercises in northern Mogadishu, Somalia A failed offensive by Somalia's strongest insurgent group has left at least 20 people dead as the Islamist group attempted to recapture a district in southwestern Somalia from government forces, an official and a witness said Friday. The attempt by al-Shabab, an al-Qaida-linked Somali militia, to win back a district near Kenya's border left 12 people injured, said local resident Osman Gelle. Gelle said the violence, which started Thursday afternoon, was the worst he had seen in more than a year. Somali government forces took over the Beled-Hawa district last Sunday in an offensive launched to take back areas held by militants. Al-Shabab militants took control of the area in Jan. 2009 after Ethiopian troops, who had entered to support Somalia's transitional government, withdrew from Somalia. The militia group briefly lost control of the town in Aug. 2009 to Ahlu Sunna Waljamea, a moderate Islamist group allied to the government. (AP Photo/Mohamed Sheikh Nor)

Dakarmidi – Trois militaires de l’armée camerounaise appartenant au Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité d’élite notamment destinée à la lutte contre le terrorisme, ont été tués à Iyawa au Nigeria lors des violents combats ayant opposé la Force mixte multinationale (FMM) au groupe terroriste Boko Haram, a appris mardi APA de sources sécuritaires.

Les dépouilles des trois militaires du Centre anti-terroriste de l’Opération Alpha du BIR ont été rapatriées au Cameroun a confirmé une source proche de l’état-major des armées au ministère de la Défense (MINDEF). D’après de fiables informations, «ils ont été probablement tués lors de violents combats qui ont opposé les militaires camerounais engagés dans l’opération Thunder» qui a débuté le 22 décembre 2016. Outre les décès enregistrés, l’armée camerounaise compte aussi de nombreux blessés qui ont été évacués dans la ville de Maroua dans la Région de l’Extrême-Nord pour être mieux pris en charge.

Il y a une semaine déjà, Fubert Godwe, soldat camerounais engagé aussi dans l’opération Thunder avait perdu la vie au Nigeria, le véhicule à bord duquel il était avec ses frères d’armes ayant sauté sur un engin explosif.

Close