Thiès: la situation de la pandémie est maîtrisée selon le médecin-chef de la région, docteur Malick Ndiaye

La situation de la pandémie est maîtrisée dans la région de thiès  a indiqué, jeudi, le médecin-chef de la région, Docteur Malick Ndiaye. A ce jour, la région compte 90 cas sous traitement.

« Nous avons un foyer à Thiès, un à Tivaouane, plus particulièrement dans la zone de Mboro, à Keur Chérif Lô’’, a dit le médecin-chef. Selon lui, Khombole a enregistré son premier cas, tout comme Joal et un ‘’nouveau foyer’’ est apparu à Mbour, avec trois cas et un cas à Thiès.
A ce jour, tous les districts sanitaires de la région sont touchés, a-t-il renseigné, après une réunion sur une stratégie d’adaptation à l’assouplissement des mesures de l’état d’urgence.
« Mais dans l’ensemble, la situation est maîtrisée à Thiès et dans ses différentes villes, parce que nous n’avons pas de flambée’’, a dit le Docteur Ndiaye.
Il a souligné que l’appui des autorités administratives et collectivités territoriales permet aux équipes médicales de maîtriser la situation.
« Au moment où (je) vous parle la région de Thiès compte 90 personnes sous traitement’’, a dit le Docteur Malick Ndiaye, au terme d’une réunion du comité régional de gestion des épidémies.
’’A la date d’aujourd’hui, 4 juin la région de Thiès compte 194 cas confirmés de Covid-19, dont 9 importés, 160 cas contacts et 25 cas communautaires’’, a-t-il noté. La région a enregistré 89 personnes guéries du coronavirus.
Le médecin-chef de région a évoqué les flux et reflux de cas de Covid-19 dans la région, du fait de sa proximité avec l’épicentre de la pandémie, Dakar.
’’A chaque fois que nous avons eu des cas, nous nous sommes battus (…) Jusqu’à ne plus (en) avoir. Il y a une période même où nous sommes restés 24 jours sans cas’’, a-t-il relevé.
Il a déploré le fait que la maladie ’’revient toujours’’ du fait de personnes revenues des zones touchées, en violation de l’état d’urgence.
Le médecin-chef a salué une amélioration de la prise en charge, notamment des patients asymptomatiques, avec l’ouverture des centres de Guéréo et de la base militaire de Thiès qui les accueillent. Ils disposent d’une capacité de ‘’près de 400 lits’’.
« Il y a moins de problèmes depuis qu’ils sont ouverts’’, a-t-il témoigné, relevant que les patients qui ne s’estiment pas malades, ‘’acceptent mieux’’ d’être internés dans ces sites « très conviviaux’’ que dans des hôpitaux.
La région compte en ce moment 487 personnes confinées dans leurs maisons, suite aux nouvelles directives du ministère de la Santé et de l’Action sociale.
Jugeant le confinement à domicile ‘’plus compliqué’’ qu’à l’hôtel où, le médecin-chef renseigne que l’équipe médicale fait appel pour le suivi de ces cas, à des acteurs communautaires comme les ‘’bajenu gox’’ (marraines de quartier).
Quand ils sont confinés, les cas contacts travaillant dans le secteur informel sont appuyés en kits alimentaires par le CRGE, pour les aider à rester chez eux, a-t-il dit.