Le Procureur requiert 2 ans dont un an assorti de sursis contre Toussaint Manga et Cie

Dakarmidi -Le jugement de l’affaire incriminant les jeunes de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) à savoir Toussaint Manga, Moussa Mané, Serigne Abo Mbacké Thiam et  Abdourahmane Ly, s’est déroulé aujourd’hui. Le verdict a été mise en délibéré pour le 23 février prochain. Le Procureur de la République a requis deux (2) ans de prison dont un an ferme, contre les mis en cause. Ces jeunes pro Karim, étaient accusés d’avoir organiser des manifestations après la condamnation de leur leader à six ans pour enrichissement illicite, le 23 mars 2015.

Convaincu de la culpabilité du patron de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) et ses co-prévenus, le Procureur a requis contre eux 2 ans dont un an ferme et une amende d’un million pour le rassemblement illicite. Pour la destruction de biens appartenant à autrui, le Procureur a requis à leur encontre un an assorti du sursis et une amende de 500. 000 Fcfa. Une peine de 6 mois assortis du sursis a également été demandé contre eux pour l’infraction de violences et voies de fait.

Les prévenus ont durant leur face à face avec le Juge, contesté les charges retenues contre eux.
Le chef de file de l’Ujtl Toussaint Manga, dit ne pas avoir d’arrières pensées dans le dossier qui le met au centre des accusations, parce que souligne-t-il n’avoir même pas été sur les lieux. Il affirme qu’il était chez Me Abdoulaye Wade le jour des faits. «Je n’ai rien gâté. Il y’a eu des échanges de projectiles. Je n’ai commis, dans cette affaire, aucun fait condamnable. J’ai connu certains de mes co-prévenus en prison», a-t-il dit.