Législatives 2017 : L’Ua déploie une mission de 40 observateurs

Dakarmidi – Une mission de la Commission de l’Union africaine (Ua) est à Dakar depuis le 22 juillet pour « observer et rendre compte du déroulement du processus électoral ». Composée de 40 observateurs, issus de 24 pays africains, la mission a commencé des séries de rencontres avec l’ensemble des acteurs du processus électoral.

Selon un communiqué parvenu au quotidien nationale Le Soleil, la mission est déployée sur décision du président de la Commission de l’Union africaine (Cua), Moussa Faki Mahamat, mais sur invitation du gouvernement du Sénégal.

La mission, qui est forte de 40 observateurs, est conduite par Mme Catherine Samba Panza, ancienne présidente de la transition en République centrafricaine. Elle est chargée « d’observer et rendre compte du déroulement de ce processus électoral ». D’après toujours le communiqué, ces observateurs sont des « ambassadeurs accrédités auprès de l’Union africaine à Addis-Abeba, parlementaires panafricains, responsables d’organes de gestion des élections et des d’organisations de la société civile africaine ».

Ils viennent de 24 pays du continent que sont l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée équatoriale, la Libye, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République Sahraouie, le Rwanda, la Sierra Leone, le Soudan, le Soudan du Sud, le Tchad, le Togo, la Tunisie et le Zimbabwe. «La Mission est appuyée par une équipe technique composée de fonctionnaires de la Cua, du Parlement panafricain (Pap) et de l’Electoral Institute for Sustainable Democracy in Africa (Eisa) », annonce le communiqué signé par la chef de mission, Mme Catherine Samba Panza.

La rédaction