Collaboration avec Macky Sall : Serigne Moustapha Sy pose ses conditions

Dakarmidi – Pour que le Président Macky Sall et son gouvernement puissent bénéficier de son aide, le guide spirituel des « Moustarchidiin » ne pose qu’une seule condition : que le maire de Dakar, Khalifa Sall soit libéré. Sans la mise en liberté de son ami, « pas question pour le marabout d’entretenir une quelconque relation avec le pouvoir en place « , a-t-il soutenu sur Igfm.sn.

« L’ennemie de mon ami c’est mon ennemie », c’est la logique dans laquelle semble fonctionner Serigne Moustapha Sy. Macky Sall souhaiterait avoir le fils de Serigne Cheikh à ses côtés. Mais à en croire ce dernier « On ne peut pas vouloir travailler avec quelqu’un tout en maintenant l’ami de ce dernier en prison. Surtout si cette personne est Khalifa Sall, qui porte le nom de notre grand-père Serigne Babacar Sy ».

C’est à travers un geste que l’on peut arriver à estimer une personne ou à ne plus la porter dans son cœur et pour le cas du guide spirituel des « Moustarchidiins », un seul geste du maire de Dakar, actuellement détenu en prison, a suffi pour qu’il lui voue une admiration sans faille. « Quelqu’un m’a révélé qu’une société espagnole lui avait proposé 200 millions de Fcfa pour qu’il intervienne auprès de Khalifa pour une permis d’autorisation de construire. Mais j’ai dit à ce monsieur-là qu’on ne gâte pas le travail d’un collaborateur pour de l’argent. Et quand j’ai rendu compte à Khalifa Sall, il m’a tout simplement répondu que si moi, je l’avais accepté, lui ne l’aurait pas permis. Il ne souhaiterait pas que nos noms soient mêlés dans des nébuleuses  ». Voilà la leçon de dignité et de bonne gouvernance dont le maire de Dakar a fait montre et qui lui aurait valu l’admiration du guide religieux.

Le marabout clame haut et fort son amitié avec Khalifa qui, jusque-là, reste un militant socialiste, mais n’ait pas pour autant prêt à revoir le Parti Socialiste reprendre le pouvoir. Ce que Serigne Moustapha Sy saurait et qui échapperait même à Macky Sall, c’est que « l’Inter-socialisme International, par le canal de l’ancien Président Abdou Diouf, travaille pour faire revenir le PS au pouvoir. Si ces démarches aboutissent, Macky Sall quittera le pouvoir ».

Pour éviter que cela n’aboutisse, le religieux compte se départir de son statut de guide religieux pour porter son manteau de politicien. « J’ai décidé de revitaliser mon parti politique. Cela nous permettra d’une part, d’intervenir en politique pour régler les problèmes politiques du pays, tout en ayant toujours la possibilité d’évoquer toutes les questions liées à la religion au sein du dahira », a-t-il développé. Selon lui, des pistes ont déjà été trouvées, après discussion avec les différents responsables dudit parti.

La Rédaction