COJER – Guédiawaye : « En 2019, le peuple saura séparer la bonne graine de l’ivraie »

Dakarmidi – Suite à la belle victoire de la coalition  » Benno Bokk Yakaar  » lors des élections législatives de juillet 2017, la COJER félicite son excellence le président Macky Sall de la confiance placée à la jeunesse sénégalaise de façon générale et particulièrement celle de l’Alliance Pour la République. Mais surtout le président Lat Diop qui n’a ménagé aucun effort pour le bon déroulement de la campagne en investissant des moyens colossaux avec une présence permanente sur le terrain de la première à la dernière journée.

Après avoir fait une lecture pragmatique des résultats des élections législatives au niveau de notre département et au niveau national, à la marginalisation et à l’isolationnisme dont nous sommes victime nous sortons d’un dialogue sans complaisance sur la situation dans le parti, qui du reste baigne dans un état où l’ostracisme béat et le pétalisme sauvage sont érigés en règle de conduite dans la vie du parti dans le département au niveau de toutes les entités qui le constituent, le mode vertical de réflexion qui nous est proposé comme système de fonctionnement agresse très fortement notre condition d’homme et de femme libres et encore titulaires de toute notre dignité.

Ces constats se reflètent malheureusement très fortement sur la coordination de la COJER existante qui jusqu’à aujourd’hui constituait notre terreau d’expression dans le parti mais force est de constater désagréablement la très profonde apathie et le refus catégorique de cette entité à l’expression de toutes formes de participation à l’œuvre de la digne représentation jeune de son excellence le président de la république.

La solution face à cet état de fait est la mise sur pied d’une coordination autonome de la COJER de Guédiawaye ou les maitres mots seront l’action, la loyauté, et surtout un engagement militant dénué de toute  sorte de mise en avant d’intérêt crypto-personnel mal placé dans l’optique d’entreprendre de manière beaucoup plus efficace les joutes qui se profilent à l’horizon.

En effet, depuis très longtemps nous avons voulu exprimer la grande frustration qui nous anime tous, mais nous avons préféré taire notre désarroi dans le souci de ne perturber la campagne, travailler dans le calme pour gagner les élections et offrir au Président Macky Sall une majorité parlementaire lui permettant de gouverner convenablement.

Désormais, il est temps que l’on nous respecte dans ce département et nous sommes résigner à nous battre jusqu’à obtenir ce qui nous revient de droit.

Nous avons essayé à plusieurs reprises d’attirer l’attention des administrateurs du parti sur la coordination du parti à Guédiawaye qui ne reflète pas la réalité politique du département. Aujourd’hui compte tenu de la masse importante de jeunes qui travaillent nuit et jour sans relâche aux côtés de Lat Diop pour le compte du parti, il aurait été judicieux de revoir l’organisation locale de manière à les intégrer dans l’instance de décision. Mais cet appel-là est tombé dans les oreilles de sourds. Il est incompréhensible voir insensé pour nous de constater que malgré notre engagement et notre dimension que nous n’ayons aucune responsabilité dans la coordination départementale des jeunes du parti à Guédiawaye. Une redistribution des rôles est primordiale.

Nous avons toujours été marginalisés du fait de notre partage de la philosophie politique de Lat Diop qui demeure et reste notre seule et unique boussole.

Dans le département de Guédiawaye, le mot d’ordre est connu de tous, c’est devenu un secret de polichinelle. Il se résume à écarter totalement tout militant cherchant à collaborer avec Lat Diop. Cela est synonyme suicide politique puisque la sanction tombe automatiquement et aboutit à l’exclusion totale de la gestion des affaires du parti.

Cette discrimination injustifiée ne nous laisse pas indifférents et nous l’avons vécu avec stoïcisme mais aujourd’hui elle nous révolte. Elle n’a pas sa raison d’être car nous sommes tous des militants du parti ayant les mêmes droits et chacun a la liberté de s’exprimer de manière démocratique comme nous l’a appris le Président Macky SALL.

Tous les avantages venant du parti se partagent comme des petits pains entre ce groupe d’amis pas plus méritants que nous, car ils ne sont ni plus engagés ni plus impliqués que nous dans les combats politiques du parti dans le département.

Cette forme d’injustice désormais nous la combattrons avec la dernière énergie dans ce département.

 

Compte tenu du nombre important de jeunes leaders engagés que constituent le groupe et les enjeux futurs qui interpellent tous les militants de l’APR, nous avons consenti après concertation, la nécessité d’agir ensemble, de nous organiser, de fédérer nos forces et de nous donner les moyens techniques et politiques pour garantir au Président Macky SALL une réélection au 1er tour en 2019.

 

Notre mouvement regorge de jeunes cadres avec un potentiel considérable inexploité qui mériteraient d’être mis à contribution dans l’objectif d’apporter un souffle nouveau voir une nouvelle dynamique armée d’un engagement ferme et apte à répondre positivement aux attentes du président Macky SALL.

 

Cette nouvelle coordination départementale de la COJER, représentée dans les 5 communes d’arrondissement que compte Guédiawaye est née pour jouer sa partition dans l’œuvre de construction nationale, mais aussi de jeter les bases d’une large coordination nationale afin de ralier à sa cause une large frange de la jeunesse sénégalaise. Elle se définie comme une offre politique alternative, un mouvement de contribution, d’actions citoyennes, une plateforme d’expression et d’épanouissement pour la jeunesse Républicaine. Cette jeunesse-là se donnera comme missions essentielles :

  • La massification du parti en le rendant attractif ;
  • Le rassemblement de toute la jeunesse républicaine autour d’un même idéal ;
  • La promotion du Plan Sénégal Émergent ;
  • S’ériger en véritable boucler autour du Président Macky SALL.
  • Assurer le Président de notre bonne foi et de notre engagement à lui garantir une réélection au premier tour en 2019.

 

Le plan d’actions que nous avons élaboré à cet effet, sera rendu public sous peu à l’occasion d’une grande assemblée générale que nous comptons organiser.

 

Nous tenons à signaler notre intention de collaborer avec tous les responsables du parti, et précisons ne pas être dans une dynamique de confrontation mais plutôt de renforcement.

La COJER est un bon modèle. Elle fixe clairement le cap et le rythme à suivre.

 

Nous sommes tous conscients que nous avons en face de nous une opposition qui ne compte que sur des calomnies et contrevérités pour exister, mais qu’elle se le tienne pour dit, car le temps de la distraction est terminé, nous sommes décidés à prendre définitivement la défense du Président Macky SALL et de son régime dans le seul but de préserver les intérêts supérieurs du Sénégal.

Par conséquent, baragouiner, gazouiller intensément pour uniquement sauvegarder des intérêts crypto personnels afin de créer la confusion dans l’esprit des Sénégalais n’est pas responsable et ne saurait être productif pour le pays.

 

La COJER donne  rendez-vous en 2019. Le peuple saura séparer la bonne graine de l’ivraie.

Porte parole du jour : M. Abdoulaye Sow Coordonnateur de la Cojer de la commune Ndiarème Limamoulaye.