Celui qui obéit au Prophète Muhammad saws obéit aussi à Allah

Celui qui obéit au Prophète Muhammad saws obéit aussi à Allah

Dieu a toujours commandé aux hommes d’obéir aux prophètes qu’Il a envoyés à leur époque. Ces messagers étaient en effet des hommes élus qui exécutaient les ordres de Dieu, transmettaient Ses révélations, incarnaient celles-ci à travers leurs actes et paroles et, plus généralement, à travers tout leur être, l’idéal humain agréé par Dieu. Dieu révèle dans le Coran que ceux qui obéissent à Ses messagers seront sauvés. Pour cette raison, l’obéissance au Prophète est une obligation de la plus haute importance. Dieu souligne ce point dans le Coran:

Nous n’avons envoyé de Messager que pour qu’il soit obéi, par la permission de Dieu. Si, lorsqu’ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils venaient à toi en implorant le pardon de Dieu et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Dieu, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux. (Sourate an-Nisa’: 64)

Quiconque obéit à Dieu et au Messager… Ceux-là seront avec ceux que Dieu a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels compagnons que ceux-là! (Sourate an-Nisa’: 69)

Dans pIusieurs versets du Coran, il est dit que ceux qui obéissent à Ses messagers obéissent à Dieu en réalité. Ceux qui se rebellent contre eux, en revanche, se rebellent contre Dieu. Voici quelques exemples de versets:

Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Dieu. Et quiconque tourne le dos… Nous ne t’avons pas envoyé à eux comme gardien. (Sourate an-Nisa’: 80)

Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Dieu: la main de Dieu est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment; et quiconque remplit son engagement envers Dieu, Il lui apportera bientôt une énorme récompense. (Sourate al-Fath: 10)

Le Prophète a également affirmé l’importance de cette obéissance dans plusieurs hadiths:

Quiconque m’obéit, obéit à Dieu, et quiconque me désobéit, désobéit à Dieu, quiconque obéit au gouverneur que j’ai nommé m’obéit, et quiconque lui désobéit, me désobéit.16

Dans le Coran, Dieu décrit le Prophète comme étant un protecteur et un guide pour les croyants. Les Musulmans, par conséquent, se référaient à lui pour toutes leurs affaires et lui demandaient conseil et permission avant de s’engager dans quoi que ce soit. Quand ils étaient confrontés à des questions sur lesquelles ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord, et même quand il s’agissait de questions qu’ils étaient capables de résoudre eux-mêmes, ou bien encore lorsqu’ils recevaient des nouvelles relatives à la sécurtié, à la santé ou à l’économie de la communauté des croyants, ils en informaient immédiatement le Prophète et se conformaient aux judicieux conseils ou solutions qu’il leur recommandait.

C’est là un aspect capital de la morale édictée par Allah swt dans le Coran. Dans un verset par exemple, Il ordonne que toute nouvelle soit communiquée au Prophète saws ou à ses représentants. Voici ce verset:

Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, ils auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). Et n’eussent été la grâce de Dieu sur vous et Sa miséricorde, vous auriez suivi le diable, à part quelques-uns. (Sourate an-Nisa’: 83)

Il s’agit là évidemment d’un conseil sage et profitable aux croyants. Pour un problème donné, tout ordre, toute directive indiquée par le Prophète saws sont garantis par Allah. De plus, le Prophète saws était l’homme le plus sage et le plus avisé de la communauté des croyants. En général, pour prendre une décision, on consulte toujours la personne qui semble la plus intelligente du groupe, celle qui obéit le mieux à sa conscience, c’est-à-dire celle en qui on a le plus confiance dans tous les domaines.

Outre cette confiance en les qualités du Prophète saws, le choix de lui communiquer toutes les nouvelles comportait une autre sagesse: on aboutissait à la meilleure solution possible vu que tous les aspects de la question étaient connus d’une seule personne. Dans un autre verset, Dieu commande aux croyants de prendre le Prophète saws comme arbitre de leurs conflits. C’est un commandement de Dieu que tout litige opposant les croyants lui soit aussitôt exposé et c’est par conséquent la meilleure marche à suivre en termes de raison, moralité et conscience. Il est également très important d’obéir aux règles établies par le Prophète, de tout cœur et sans réserves. Même si ses décisions s’opposent aux intérêts personnels les vrais croyants n’auront aucun doute ni hésitation et obéiront immédiatement à l’ordre du Prophète saws. Dieu décrit cet aspect important de l’obéissance dans le Coran:

Non!… Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se seront soumis complètement [à ta sentence]. (Sourate an-Nisa’: 65)