Crise malienne: Alpha Cpndé opte pour la manière forte

Le Président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, a condamné le putsch d’Ibrahim Boubacar Keita ayant conduit à sa démission à la tête du Mali, le mardi 18 août passé.
«  Il est évident que nous devons condamner de façon très ferme le coup d’Etat. Je suis d’accord avec le Président Roch Marc Christian Kaboré que l’action immédiate à mener est non seulement la libération du Président Ibrahima Boubacar Keita, mais aussi de tous les autres responsables et assurer leur sécurité », glisse le président guinéen.
Il a aussi insisté sur la nécessité d’œuvrer pour le retour rapide à l’ordre constitutionnel qui permettra à IBK de terminer son mandat pour la sécurité de la zone.
 «  La deuxième action à mener comme l’a dit le Président Buhari, c’est le retour à l’ordre constitutionnel. Car, le Président Ibrahima Boubacar Keita a été élu pour 5 ans et on doit lui permettre de terminer son mandat. Il faut que l’on sache que le Mali est le rempart de nos pays côtiers face à la montée du terrorisme. Donc, sa stabilité est fondamentale pour notre sécurité », alerte le dirigeant guinéen.