Coronavirus : Pourquoi l’Afrique semble relativement épargnée

Si l’on recense plus de 6.500 cas en Afrique, ce continent semble, jusqu’à présent, relativement préservé du Covid-19. Mais la densité de population et le système de santé de certains pays font craindre le pire, comme l’expliquent ces spécialistes.
 
CORONAVIRUS – C’est en Égypte, le 14 février 2020 qu’a été recensé le premier cas de Covid-19 en Afrique. Pourtant, six semaines plus tard, sur le continent africain, au moins 6.500 personnes ont été recensées comme infectées pour 237 décès.
Ces chiffres, peu élevés comparativement à d’autres continents, s’expliquent par différents facteurs: comme le peu de mobilité internationale vers cette région ou la présence d’une population jeune qui résiste mieux, en général, à ce type de virus. Mais à l’inverse, c’est une population fragile pour diverses raisons.