Coronavirus – L’État d’urgence prolongée en Gambie

Dakarmidi – Sans surprise, le président Adama Barrow a, par décret, prorogé de 21 jours l’état d’urgence accompagné d’un couvre-feu et de plusieurs batteries de mesures. Dans le communiqué de presse du porte-parole du gouvernement, le président invoque la gravité de la situation pour prolonger la mesure exceptionnelle. A la seule différence que, cette fois-ci, quelques allègements sont notés avec la réouverture des lieux de culte et des écoles. C’est dans ce contexte où la pandémie ne cesse de s’installer avec son lot de victimes-environ 3000 cas pour 100 victimes- que le Sénégal compte envoyer dans les prochains jours une équipe pluridisciplinaire en Gambie, afin d’aider ce pays voisin lové dans le Sénégal à lutter plus efficacement contre la pandémie.

Selon le communiqué du gouvernement gambien, c’est conformément aux recommandations du ministre de la Santé que le chef de l’État, comme lui confère la constitution, a décrété à nouveau l’état d’urgence de trois semaines assorti d’un couvre-feu et d’une batterie de restrictions. Une référence au refus des parlementaires de voter le prolongement de la mesure exceptionnelle à plusieurs reprises.

Cependant quelques allègements sont notés pour un retour éventuel à la vie normale. C’est ainsi que désormais les écoles et universités peuvent rouvrir pour leur personnel afin de préparer les évaluations et examens de fin d’année.


Equipe pluridisciplinaire

Les lieux de culte peuvent de nouveaux accueillir les fidèles, je le cite « 15 minutes avant la prière et doit refermer immédiatement après ». Le gouvernement encourage les responsables des lieux de culte au respect des gestes barrières : distanciation physique de rigueur, port du masque obligatoire, lavage des mains et tapis de prière pour chaque fidèle. Pour le reste, toutes les autres mesures restent inchangées comme le couvre-feu sur la même durée de 22h à 05h du matin.

« Tout contrevenant paiera une amende de 5000 dalasi, environ 55000 FCFA ou à défaut doit être condamné à des travaux d’intérêt général pendant une semaine ».

C’est dans un tel contexte que le Sénégal enverra dans les prochains jours une équipe pluridisciplinaire pour aider son voisin immédiat à faire face à la pandémie. Cela, dans le sillage d’une délégation d’experts médicaux sénégalais venu, le week-end dernier à Banjul, à la suite d’échanges entre les chefs d’Etat des deux pays.