« Tentative d’intimidation? »: Des agents de renseignements se rendent chez la mère de Ousmane Sonko pour…

C’est dans l’urgence que les partisans d’Ousmane Sonko, au nom de leur leader, ont fait face à la presse, ce mardi, à la permanence de Pastef/Les patriotes. Une raison « assez importante, compte tenu que le Sénégal est un Etat de droit…« , rappelle l’avocat de Sonko, Me Sow…

« Aujourd’hui, il s’est produit un événement extrêmement grave…« , selon les partisans de Sonko. Une « circonstance particulière…« , selon l’Administrateur général de Pastef.

« Des agents chargés des renseignements se sont rendus, je conjugue bien au présent de l’indicatif et ce sont des faits matériels exacts que nous sommes en train de restituer, aujourd’hui au quartier Lindiane où ils sont allés chercher le responsable de la collecte de parrainage, en occurrence notre frère Seydina Badji de Ziguinchor. Il lui ont réclamé les fiches de parrainage. Celui-ci a refusé…« , révèle M. Birame Souleye Diop.

Et selon leurs dires, c’est par la suite que ces agents se sont rendus au siège du parti, à Ziguinchor où ils ont trouvé des militants qui, eux aussi ont refusé « en leur demandant qui ils sont…« . « C’est par la suite qu’ils sortirons leurs cartes de commission pour se présenter comme des agents de renseignements… Nos frères ont refusé de les remettre ces fiches de parrainage parce qu’il n’y a aucune loi, aucune prescription du juge qui dit que pour le parrainage, il faut que les services de sécurité soient là pour réclamer des fiches… », tonne-t-il.

Ainsi, face à ce refus des partisans du leader de Pastef, ces agents, d’après les partisans de Sonko, se rendront par la suite, à bords de véhicules 4×4 chez la mère d’Ousmane Sonko pour lui réclamer des fiches de Parrainage « alors qu’elle n’est même pas membre de Pastef, elle n’a même pas de carte de membre. Elle leur a dit: ‘je veux voir vos cartes…’, elle est instruite, elle a lu ‘gendarmerie nationale, section de recherche…‘. Elle leur a rétorqué que de toute façon, chez elle il n’y a même pas de fiche de parrainage. ‘d’ailleurs sortez de ma maison…’ » C’est ainsi qu’ils partirons « en promettant de revenir« , raconte M. Birame Souleye.

Un scandale qu’ils dénoncent à la dernière énergie. Non sans annoncer qu’ils porteront plainte « car ils sont en train de violer une loi qu’ils ont imposé aux sénégalais… »

Ils pointent du doigts le ministre de l’Intérieur car, rappellent-ils que l’ » ensemble des agents de renseignement qui interviennent sur la totalité du territoire national sont sous la responsabilité, sous la hiérarchie suprême de cet homme là qu’on appelle M. Aly Ngouille Ndiaye. Il est chargé d’organiser les élections, il a la carte électorale, et c’est lui qui, depuis longtemps est en train de chercher des poux à Ousmane Sonko… »

Il poursuit: « Ils l’ont traité de Ibadou, ils l’ont traité de rebelle, ils l’ont traité d’islamiste. Lui même, Aly Ngouille Ndiaye a appelé un Monsieur pour lui faire déclarer qu’Ousmane Sonko est propriétaire d’un immeuble… Et aujourd’hui, ce sont des agents de la sécurité, chargés de veiller à notre sécurité qui partent réclamer des fiches de parrainage. Donc, après cette liquidation judiciaire conter Khalifa Sall et Karim Wade, ils veulent procéder à la liquidation politique de Sonko alors que c’est eux qui ont instauré le parrainage… »

Sources : senego