Professeur Seydi : “C’est dur ce qui arrive, c’est vraiment difficile, mais ça ne me surprend pas

Dakarmidi  – “C’est dur ce qui arrive, c’est vraiment difficile, mais ça ne me surprend pas. Mais j’en profite pour dire que la plupart de ceux qui meurent, c’est parce qu’ils viennent tardivement”, déclare le Pr Moussa Seydi, chef de service des maladies infectieuses au CHNU de Fann, à Dakar.

Selon lui, sur 10 personnes, les 8 voire les 9 se rendent à l’hôpital quand la maladie est déjà grave. Même ceux qui ont les comorbidités (tension, diabète et autres), la plupart guérissent sans problème. Dans au moins 95% des cas.
Ce qui se passe actuellement est douloureux.
“Les gens doivent arrêter de penser que parce qu’ils ont la tension ou le diabète s’ils contractent la covid-19 ils sont condamnés. Non. S’ils arrivent tôt, ils seront soignés et ils s’en sortiront. Cependant il est vrai que quelques-uns décèdent. L’un de nos premiers cas a plus de 80 ans avec 3 comorbidités”, ajoute le Pr Seydi.